Le crowdfunding, source de financement de l’urbanisme durable

Comment financer des projets de quartier sans faire appel aux banques ? Deux amies architectes ont trouvé la réponse en créant ensemble la première plateforme de financement participatif de Santiago (Chili). Une initiative qui stimule la créativité urbaine et transforme chaque citoyen en mécène potentiel.

santiago chiliUne plateforme pour mieux vivre la ville

Si le crowdfunding n’est plus une nouveauté, il était, jusqu’à présent, plutôt réservé à la production d’œuvres culturelles, notamment des films ou des documentaires.

Alors que la moitié de la population mondiale vit déjà en ville et que cette proportion devrait passer à 70 % d’ici 2050, les deux architectes Marisol García et Krista Canellakis ont eu l’idée d’appliquer la recette au financement de projets urbains à caractère social.

L’histoire commence à Londres lorsque les deux étudiantes, l’une chilienne et l’autre américaine, se promirent de réaliser ensemble un projet qui permettrait d’améliorer le quotidien dans leurs villes respectives. En juillet 2011, elles soumirent leur idée à Start-up Chile, un programme gouvernemental de promotion de l’innovation, destiné à attirer les jeunes talents au Chili. La réponse positive de l’organisme fut l’occasion pour Krista de rejoindre son amie à Santiago et de se mettre au travail.

 

En page suivante : « Nous n’acceptons pas les projets qui ne bénéficient qu’à une seule personne, ou qui restent confinés dans une maison. Ils doivent être accessibles au plus grand nombre. »

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone