Le collant écolo, c’est pour bientôt.

Le collant, c’est polluant. On sait que la fabrication d’1kg de fibre de collant nécessite 4 kilos d’équivalent pétrole. Les marques commencent enfin à réfléchir à des alternatives.

Comme on ramène ses piles, ses batteries et autres téléphones portables usagés dans les collecteurs des grands magasins, on pourra bientôt rapporter nos vieux collants filés afin qu’ils soient recyclés et réintroduits en rayon.

La Recherche & Développement de Dim est actuellement en train de travailler sur un projet de «collant zéro déchets» : le «Symbiose».
Pour l’être avec la nature.

Le but est de retravailler la fibre actuellement utilisée afin de pouvoir récupérer le produit et de refaire un fil qui aurait les mêmes qualités que l’original. Il est pour le moment impossible de reconstituer un collant à partir du modèle de base, et ce à cause des propriétés des matières utilisées (polyamide et élastane). La recherche tente donc de trouver une fibre qui soit quant à elle recyclable et réutilisable.

Ce projet, dont les frais s’élèvent tout de même à 260 000 euros, est cofinancé par l’ADEME, l’agence de l’environnement. La commercialisation n’est en revanche pas prévue avant 3 ans. La marque affirme qu’il ne devrait pas être plus cher qu’un collant classique. Qui vivra verra.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Tout juste diplômée en lettres et communication, Alexandrine fait ses débuts de journaliste au sein de la rédaction de NEOPLANETE. Elle s'occupe aujourd'hui principalement du contenu du site internet.