Le Brésil se décide à secourir une tribu indienne menacée

Awa-Guaja

Le gouvernement brésilien s’est enfin décidé à mener une opération de grande envergure pour expulser les bûcherons clandestins du territoire des Indiens awá, une tribu amazonienne particulièrement menacée.

Un premier raid, en juin 2013, n’avait pas suffi à faire partir colons, éleveurs et bûcherons armés qui occupaient illégalement ce territoire situé dans le nord-est de l’Amazonie. Plusieurs scieries avaient alors été démantelées et le matériel saisi mais les clandestins étaient restés sur place et avaient aussitôt repris leurs activités. Cette fois, l’opération militaire menée par l’armée brésilienne fin décembre a conduit à l’expulsion de tous les occupants qui pourraient  ultérieurement faire l’objet de poursuites.

© Fiona Watson SurvivalIl était temps : le tiers de la forêt des awá aurait déjà été déforesté illégalement, selon le Mouvement pour les peuples indigènes, Survival International (*) et l’ONG brésilienne CIMI. Les deux ONG avaient lancé une campagne internationale dès 2012 pour réclamer « l’expulsion des envahisseurs », tandis que la Commission interaméricaine des droits de l’homme avait aussi exigé une action du gouvernement brésilien. Un magnifique reportage du photographe Sebastião Salgado et une campagne de presse ont achevé de convaincre le gouvernement brésilien d’agir.

Les Indiens awá sont une des dernières tribus de chasseurs-cueilleurs nomades du Brésil. Ils dépendent entièrement de la forêt pour assurer leur subsistance et évitaient d’aller chasser en forêt de crainte de tomber sur des bûcherons armés.

(*) www.survivalfrance.org

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.