Berlin : zone verte

Le bon plan berlinois de Néoplanète

Il y a des adresses qu’on voudrait garder secrètes, juste pour soi, mais comme à Néoplanète on est partageur, on vous lâche quelques lignes. Retrouvez le reste du reportage de Jean-Michel Véry à Berlin dans notre magazine Néoplanète N°43.

Le Nhow, nouveau concept hôtelier à Berlin

Au bord de la Spree, à quelques mètres du Mur de Berlin, l’endroit se revendique hôtel. En réalité, c’est un hybride. Entre lieu de vie et galerie d’art, là se croisent et partagent artistes, touristes, Berlinois et le personnel du « Nhow ». A l’arrivée, on est surpris par l’architecture du bâtiment, en forme de « T », moitié en briques chocolats, moitié en aluminium, en suspension au-dessus de la rivière.

Et dès la réception, le ton est donné : rose bonbon. Un design moderne et élégant aux lumières changeantes, des canapés géants, un piano à disposition cerclé de briques éclairées, un stand de guitares électriques, des consoles de mixage, une immense scène où se produisent régulièrement groupes électro, combos rock, quartets classiques. Pas de hasard si le soir l’hôtel se transforme en salle de concert. Pour accéder aux chambres, cinq ascenseurs aux plafonds laqués d’un graff’ flashy diffusent chacun une musique différente : rock, pop, classique, électro ou jazz. A vous de voir, selon votre humeur du jour ou du soir.

« Guitar room service »

Le guitar room serviceDans la chambre, le spectacle continue. Du sol au plafond, des matériaux « arty ». Au mur, un immense miroir en forme de goutte d’eau, dans lequel est incrusté un écran plat quasi-invisible, se tord pour se transformer en bureau où se dissimule un rack de connexion, avec toutes les prises possibles. Mais pourquoi faire ? Pour se brancher tout simplement. Un coup fil à la réception et on vous livre en chambre, pour la durée de votre séjour, une guitare (Gibson, Epiphone…) et un ampli Marshall, un clavier électronique ou encore une table de mixage. Et c’est offert.

Côté développement durable, l’établissement est classé « Niveau Or » sur le label Ecoleaders : norme ISO 14001, formation du personnel sur les pratiques écologiques, réglage du chauffage pour économiser l’énergie, toits végétalisés, programme de réutilisation des serviettes, oreillers hypoallergéniques, et bien sûr location de vélos.

Assurément un lieu hors du commun, dans un quartier ultra-branché de la capitale allemande, à deux pas du métro. Un concept qui casse les codes de l’hôtellerie, une ambiance bouillonnante ou paisible, selon l’heure, qui se prolonge au bord de l’eau, sur la terrasse où trônent transats et mobilier tendance. Idéal pour aller au bout de la nuit et de la vie berlinoises.

On vous a presque tout dit, mais chut ! On compte sur votre discrétion…

Nhow, ‪3, Stralauer Allee, ‪Friedrichshain, ‪Berlin. Métro : Warschauer. De 78 à 192 €. www.nhow-hotels.com

La scene du Nhow

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Jean-Michel Véry

Guitariste, compositeur, après dix ans de bons et loyaux services auprès de musiciens comme Andy Chase, Laszlo de Trèbes ou Vivien Savage, il débranche pour le journalisme et collabore avec L’Optimum, Le Figaro, Politis… Un père anglais et une mère égyptienne, aux ascendances touaregs, lui confèrent génétiquement le goût du voyage. Il signe régulièrement la rubrique « tourisme » pour Néoplanète.