Le BIR analyse les gains du recyclage

A l’occasion du 60ème anniversaire de sa création, le BIR (Bureau International de la Récupération et du Recyclage) a réalisé la première étude globale permettant de comparer l’empreinte carbone et le gain énergétique des matières recyclées par rapport aux matières premières. L’équipe de recherche (Imperial College-Londres) a analysé toutes les données disponibles en 2007 (ou 2006) sur sept matières : l’aluminium, le cuivre, le fer, le plomb, le nickel, le fer blanc, le zinc et le papier. Elle sera renouvelée annuellement.
Le résultat ? Il est assez positif, et l’on espère que ce n’est qu’un début. En 2007, les industries du recyclage auraient fait économiser 1,8% des énergies fossiles utilisées sur la planète. En effet, si l’on se base sur la production annuelle des différentes matières prises en compte dans l’étude, le gain carbone global et international représente 551 millions de tonnes. Le BIR nous donne droit à l’optimisme, et nous motive à faire le tri …

Site Internet : http://www.bir.org

Par Alexandrine Chaillou

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone