Le 8ème prix Terre de Femme

Le 3 mars 2009, au Palais de l’Institut de France, Gabriel de Broglie, chancelier de l’Institut de France, et Jacques Rocher, Président de la Fondation Yves Rocher – Institut de France et directeur développement durable et prospective du groupe Yves Rocher, remettront le 8ème prix Terre de Femme.
« Je trouve que les femmes sont particulièrement impliquées dans ses combats pour la préservation de la planète. Sans doute parce qu’elles donnent la vie et sont confrontées plus que nous à cette nécessité de transmettre. Elles ont aussi une plus grande capacité à se projeter sur le long terme. Je rencontre beaucoup d’hommes dans les séminaires et les colloques mais sur le terrain, les femmes sont au rendez-vous ! » Jacques Rocher.
La Fondation Yves Rocher – Institut de France est née de cette volonté de construire un monde plus vert en soutenant des femmes de bonne volonté. En additionnant chaque jour des actions concrètes en faveur de l’environnement. Tout près ou très loin, mais toujours en faveur de la planète Parce que des femmes agissent pour rendrent le monde plus vert. Pour dire merci à toutes celles qui veulent essayer, tenter, se lancer, bouger, y aller. Et réussir.
L’an dernier, le prix France était attribué à Sylvie Monier et son combat pour la préservation des haies d’Auvergne, essentielles à l’équilibre écologique de la région. Quant aux Grand Prix International, il revenait à l’allemande Marion Hammerl, engagée dans la protection des lacs partenaires du Living Lakes en Amérique du sud et en Amérique centrale. Quand à notre rédactrice en chef Yolaine de la Bigne, elle a été l’une des 1ères lauréates en 2002 et fait partie du jury depuis l’année dernière.

En 2009, le prix Terre de Femmes de la Fondation Yves Rocher – Institut de France, ce sera près de 200 actions dans le monde. Un réseau de 200 femmes qui font du bien à la Terre et donc à nous tous.

Néoplanète est partenaire de cette opération, et vous propose d’y participer en votant pour l’une des candidates sélectionnées cette année pour le 8ème prix Terre de Femme, ainsi qu’en tentant d’obtenir une invitation VIP pour la cérémonie sur yves-rocher-fondation.org .

Chaque semaine nous vous proposerons le portrait d’une des candidates, voici la première :

Claire Escriva, directrice de l’association, 41 ans
« Notre bonne connaissance du milieu de la petite enfance, les compétences de notre équipe pluridisciplinaire (éducateurs, eco-toxicologue, psychologue…) et l’engagement dans l’écologie pratique de notre association assurent le succès de nos accompagnements. »

En 2001, l’Atelier Méditerranée de l’Environnement proposait déjà aux crèches marseillaises des ateliers d’éveil à l’environnement pour les plus petits. Mais, soucieuse d’aller plus loin en créant un véritable engagement des crèches vers une démarche de Développement Durable, l’association a créé en 2007 le label « Ecolo Crèche ». Déjà cinq établissements se sont engagés, et ont modifié leurs pratiques de fonctionnement : alimentation bio, utilisation de produits d’entretien écologiques, tri des déchets…
D’autres crèches sont très sûrement désireuses d’adopter ces comportements respectueux de l’environnement.  Il s’agit aujourd’hui pour Claire Escriva de les identifier et de leur proposer des outils à même de les accompagner dans leur politique de changement (site internet, dvd, fiches pratiques…). Il n’y a pas d’âge pour agir pour la nature!

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone