Le 8ème prix Terre de Femme

Le 3 mars 2009, au Palais de l’Institut de France, Gabriel de Broglie, chancelier de l’Institut de France, et Jacques Rocher, Président de la Fondation Yves Rocher – Institut de France et directeur développement durable et prospective du groupe Yves Rocher, remettront le 8ème prix Terre de Femme (voir notre article le 8eme prix terre de femme).

Néoplanète est partenaire de cette opération, et en attendant la remise des prix vous propose chaque semaine le portrait d’une des candidates présélectionnées.

C’est le tour de :

Françoise Bellossi, docteur en pharmacie, 49 ans

« Au Sénégal, comme dans toute l’Afrique Sub-saharienne, les plantes médicinales constituent la principale source de médicaments des populations. Le coût élevé des médicaments de l’industrie pharmaceutique amène les malades et leurs prescripteurs traditionnels à se tourner vers l’herboristerie et les plantes de cueillette. »

En juillet 2003 au Sénégal, dans la région des Niayes, est née l’association Santorun. Elle affiche depuis lors deux objectifs forts, qu’elle n’a de cesse de poursuivre :
– Favoriser la reconnaissance, la connaissance et le développement des pharmacopées traditionnelles et africaines.
– Promouvoir la transmission du savoir et des pratiques traditionnelles dans le respect des plantes et de leur culture.
Dans cette perspective, l’un des premiers chantiers de Françoise Bellossi a été la recherche de partenariats pour réhabiliter l’Hôpital traditionnel de Keur Massar, et l’aménagement d’un jardin pilote au sein de ce même hôpital.
Forte du succès de cette première expérience, Françoise Bellossi a maintenant pour ambition de créer un conservatoire botanique de plantes médicinales. Celui-ci permettra, espère-t-elle, de favoriser la diffusion de la connaissance de la pharmacopée sénégalaise et africaine, incroyable source de richesses.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone