Le 19 mars, le monde entier célèbre la gastronomie française

Pour promouvoir le tourisme français, et notamment sa gastronomie incontournable mais qui pourtant séduit de moins en moins, le Ministère des Affaires Etrangères lance le 19 mars l’opération « Goût de France – Good France ».

-wikipedia

  • Une opération de grande envergure

Le Quai d’Orsay s’est allié au chef étoilé Alain Ducasse afin de proposer au monde entier un repas français, en l’honneur de notre gastronomie si réputée et qui compte de nombreux amateurs aux quatre coins de la planète. Au total, pas moins de 1300 restaurants répartis dans 150 pays vont proposer ce 19 mars à tous les citoyens terriens un repas autour d’ingrédients et de recettes chères à la cuisine tricolore.

Ce projet, inspiré par les Dîners d’Epicure d’Auguste Escoffier qui avait créé ce concept en 1912, a plusieurs objectifs. Ses organisateurs souhaitent à la fois promouvoir le tourisme français, prouver au monde la diversité de la cuisine française mais également sa modernité.

  • La gastronomie française est boudée

Au 21ème siècle, la gastronomie française, autrefois désignée comme la meilleure du monde, ne convainc plus les foules. En effet, bien des pays font preuve de créativité dans leurs assiettes, impressionnent, et les mythiques poule-au-pot et bœuf bourguignon deviennent un peu dépassés. De plus, des enquêtes jouent en défaveur des restaurants français, accusés pour 70% d’entre eux de servir des plats décongelés ou déjà tout faits. De quoi refroidir les amateurs de bonne bouffe.

Plus les années passent, moins les restaurants français trouvent leur place dans les classements. Rien de très étonnant, le futur de la cuisine se trouvant peut-être ailleurs que dans une marmite, comme en témoignent par exemple la cuisine moléculaire, la cuisine végétarienne, les recettes à base d’insectes, ou encore la viande de synthèse.

  • Un repas pour convaincre

Ce 19 mars, les cuisiniers devront élaborer un menu dans l’esprit du repas gastronomique français. Les chefs du monde entier ont été invités à candidater en proposant des menus composés de produits frais, de saison et issus du terroir local, utilisant moins de gras, de sucre et de sel, précautionneux du « bien manger » et de l’environnement, et donnant une place de choix aux légumes. Un comité international de chefs s’est ensuite réuni afin de sélectionner les menus les plus hauts en couleur.

Au menu, des produits typiques, déclinés différemment selon les restaurants. À la carte vous retrouverez donc une entrée froide (attendez vous à du homard), une entrée chaude, un poisson, une volaille, du fromage, un dessert au chocolat, sans oublier l’incontournable vin français, celui qui fait l’unanimité.

En espérant que ce repas redore le blason de la gastronomie française. À vos fourchettes, citoyens du monde.

Retrouvez l’ensemble des restaurants participant et les menus sur www.goodfrance.com.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Apprentie journaliste à l'Université de Liège en Belgique, amoureuse des chats, experte en rien mais passionnée par tout. Soucieuse de l'environnement, elle a posé ses valises chez Néoplanète.