L’APPEL DE COPENHAGUE : L’EDITO DE VALERIE LETARD, Secrétaire d’Etat au développement durable

Valérie LetardL’évidence s’impose : à chaque combat, les femmes répondent « présentes » et s’engagent de manière militante et durable.

C’est ainsi qu’à quelques semaines du sommet pour la lutte contre le réchauffement climatique, des femmes de tous milieux se réunissent pour porter un message à la fois féminin et universel en faveur de la planète.

D’aucuns se demanderont pourquoi les femmes auraient une responsabilité particulière dans ce domaine ?

– Soyons pragmatiques  : les femmes sont encore responsables dans l’écrasante majorité des pays, des milieux sociaux, des familles, de l’éducation des enfants. C’est donc sur elles que repose le rôle de transmission du savoir, des valeurs et par construction des éco-gestes, des éco-reflexes dès le plus jeune âge.

– Soyons ambitieuses : la présence des femmes dans tous les lieux de pouvoir  est ascendante. Car malgré le chemin qui reste à parcourir, leur rôle et leur influence grandissants dans les entreprises, les gouvernements, les partis politiques, leur permettent de peser lourd sur les décisions environnementales et d’être plus solidaires des populations les plus vulnérables victimes des désastres environnementaux  et notamment des réfugiés climatiques.

L’appel de Copenhague est une nécessité. Soyez nombreux à y répondre !  »

Valérie Létard, Secrétaire d’Etat au développement durable
Ancienne Secrétaire d’Etat aux droits des femmes.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone