Les Femmes vertes à l’honneur

32laureatesPxFemmes

C’est maintenant devenu un rituel : Mondadori France et le Groupe Yves Rocher réitèrent en 2014, et pour la 5ème année consécutive, son événement du Prix des Femmes. Cette nouvelle édition, dont Néoplanète est partenaire, vous fait de l’appel du pied ! 

 

En quoi ça consiste ? Eh bien, il s’agit d’une série de 8 prix de 10 000 euros qui seront décernés, en octobre 2014, à 8 femmes désignées par les 8 rédactrices en chef des magazines féminins édités par Mondadori: Closer, Biba, Top Santé, L’Ami des Jardins et de la Maison, Grazia, Modes & Travaux, Nous Deux et Pleine Vie. Anne Philipp,  directrice Marketing, Communication & Qualité chez Mondadori, résume bien l’esprit de l’événement: « (…) aider des femmes de l’ombre, des femmes qui font des choses formidables en France autour du développement durable. » Depuis le 1er avril, et jusqu’au 15 juillet, vous êtes ainsi invitées, mesdames, si vous êtes impliquées dans un projet ou une association oeuvrant pour le développement durable, à vous y présenter. L’an dernier, plus de 170 candidatures avaient été déposées, un record pour ce prix qui existe depuis 2010.

Logo_PrixDesFemmes_SansAnnéeLes critères évalués pour l’attribution des prix sont le lien avec le développement durable, l’intérêt potentiel de l’action, le lien avec le magazine, la qualité de la candidature mais aussi l’utilisation de la dotation. En 2013, les femmes récompensées avaient entre 20 et 60 ans et défendaient des projets de natures très diverses, allant du jardinage écologique à l’insertion par la navigation, en passant par les arts photographiques, la lutte contre le gaspillage ou encore la mode à destination des personnes handicapées. A noter que l’argent du prix a vocation à être utilisé pour développer les activités primées.

Pour candidater, ou pour obtenir plus d’informations, rendez-vous sur :

http://www.mondadorisengage.fr/

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

A l'issue de sa prépa bio au Lycée Chaptal, à Paris, Arnaud intègre l’Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse (ENSAT). Avant de rejoindre Néoplanète, il a fait ses premières armes de journaliste à Ça m’intéresse et Science&Vie Junior.