Lancement du label « Ormeaux de Molène »

Considéré par les amateurs comme le caviar des coquillages, la pèche de l’ormeau est très règlementé. D’ici Noël, les consommateurs trouveront chez leur poissonnier des ormeaux de l’île de Molène spécifiquement identifiés.

Le Parc naturel marin d’Iroise soutient la pêche durable

Le Parc naturel marin d’Iroise lance un label de qualité pour l’ormeau de Molène, zone de pêche incluse dans le périmètre du parc. Ces coquillages seront désormais commercialisés avec des étiquettes indiquant leur lieu de pêche.

Ce label valorise à la fois l’espace marin remarquable dont proviennent les ormeaux et sensibilise le public à un type de pêche respectueux de la biodiversité. Ce partenariat montre que le parc marin n’est pas un sanctuaire mais une aire marine protégée qui concilie la protection du milieu marin et le développement durable de l’économie locale.

L’ormeau de Molène : une pêcherie exemplaire

Le choix de l’ormeau de Molène s’imposait : cette pêcherie pratiquée par deux pêcheurs professionnels est très encadrée par le Comité régional et local des pêches du Nord Finistère qui délivre les licences suivant un quota annuel fixé par l’Ifremer.

©Thomas Abiven / Agence des aires marines protégées

Les ormeaux se pêchent en plongée sous les rochers entre 3 et 15 mètres.
Les licences accordées aux deux pêcheurs de Molène  leur permettent de ramasser une tonne par pêcheur, soit environ 15 000 pièces au total, d’une taille minimale de 9 cm par an. Le tout récolté sur une zone très précise, au sein du périmètre du parc.

Surveillez donc à l’avenir les étiquettes, et surtout vu sa rareté, l’ormeau est la source d’un certain trafic, n’en n’achetez pas à la sauvette, c’est non seulement interdit, mais en plus vous participeriez à un désastre écologique…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone