Label PrestaDD, un nouvel outil pour le spectacle et l’évènement

Faire le show et être écolo ? Désormais, beaucoup y croient. En témoigne le Synpase (Syndicat des prestataires techniques du spectacle et de l’événement) qui lance le label PrestaDD pour récompenser les bonnes initiatives dans le monde de l’événementiel.

Guider et valoriser les entreprises du spectacle dans leurs actions en faveur du développement durable, voilà l’objectif du label PrestaDD. Comment ? En encourageant la réduction des déchets, la maîtrise de l’énergie ou encore l’amélioration des aspects économiques et sociaux.

Camions, éclairages, déchets, billets… Une tournée pollue beaucoup ! En maîtrisant le bilan carbone de ses spectacles, le groupe Tryo a été l’un des premiers à s’engager. « Nous avons demandé à un organisme indépendant de réaliser notre « bilan carbone » sur l’ensemble de nos déplacements, expliquait-il à NEOPLANETE en novembre 2009. Cela nous a permis de privilégier un éclairage à basse consommation, adopter le co-voiturage pour les membres de l’équipe, sensibiliser notre public à ce mode de transport, etc. (…) Nous avons aussi privilégié les billets informatiques et mis en place un tri sélectif sur la tournée. »

Pour PrestaDD, la Synpase a voulu mobiliser un maximum d’acteurs, notamment les organisateurs de spectacles, les agences événementielles, les ministères et les caisses sociales du secteur du spectacle. Pour minimiser la consommation de papier, les démarches pour l’obtention de cette marque se feront via un site web dédié. C’est aussi là que les informations utiles, adresses et filières de recyclage se trouveront. Cette plateforme collaborative permettra aux acteurs de la filière du spectacle, comme les festivals, de s’approprier cet outil et de valoriser leurs savoir-faire.

Plusieurs actions se mettent d’ailleurs en place, notamment en matière de co-voiturage ou de tri sélectif. Certains misent sur les boissons : le festival du Bout du Monde a ainsi été le premier à mettre en place l’Ecoverre, un verre en plastique épais réutilisable que les festivaliers doivent rapporter pour être resservis ou remboursés du prix de leur consigne. A Bruxelles, le festival de musique solidaire Couleur Café a lui opté pour des verres biodégradables fabriqués à base de matières premières végétales (fécule de maïs et canne à sucre).

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone