La ville de demain selon nos collégiens

Ecoliers - PixabayL’énergie est un des grands enjeux de demain ; du coup, il n’y a pas d’âge pour commencer à y penser !

Mouve Radio web

 

Version écrite de la chronique, collaboration Eddy Delcher

Justement GDF Suez a lancé l’année dernière le concours «Ma ville en 2020 » pour encourager les élèves de 4e et de 3e à proposer des actions concrètes sur la maîtrise de l’énergie dans leur ville ou leur collège. L’idée n’est pas de délirer sur de la science-fiction mais de les faire réfléchir à leur avenir et à des solutions concrètes. Par exemple, au collège Rosa Parks, à Villabé, les élèves ont travaillé sur une tendance très intéressante, l’énergie piézoélectrique, c’est-à-dire celle produite par l’activité humaine, par exemple l’énergie de nos pas sur les trottoirs ou dans les escaliers, celle de nos corps quand on danse dans une boite de nuit, etc…

Du coup, ils voudraient récupérer l’énergie des élèves qui vont à l’école ?

Exactement ! Les élèves proposent de revêtir le sol de l’enceinte de leur collège avec les trottoirs électriques développés par Laurent Villerouge, ces dalles dont on a beaucoup parlé car elles sont actuellement expérimentées à Toulouse. Ces dalles de trottoir sont équipées de ressorts reliés à un générateur pour produire de l’énergie grâce à nos enjambées. Les élèves ont calculé que les quelque 100 000 pas effectués chaque jour au sein de l’établissement produiraient suffisamment d’électricité pour le rendre autonome !

C’est passionnant mais ça ne doit pas être évident à expliquer à des jeunes !

Justement, le premier prix a été remis hier aux élèves de 3ème du Lycée des Arcades à Dijon car ils ont beaucoup travaillé sur l’aspect pédagogique, en créant un appartement témoin qui explique comment faire des économies d’énergie, un blog ou une journée de déplacement vert avec des jeux amusants comme le skate-œuf, un parcours en skateboard avec un œuf à la main ou le Trotti-crottes pour faire de la trottinette en évitant des crottes de chiens sur le trottoir, ne vous inquiétez pas elles sont en plastique !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce vendredi 6 juin 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.