La Terre sous un nouveau Jour

Vous offririez un ours polaire noyé ou un manchot enduit de pétrole à votre enfant ? Je ne pense pas. Pourtant, c’est le cadeau que les hommes font quotidiennement à la planète. Et elle a bien besoin d’avoir une journée pour elle vu son triste état ! Après 12 ans d’absence, le Jour de la Terre revient en France. La campagne mondiale avait rassemblé en 1990 plusieurs millions de citoyens dans 140 pays. Dans notre pays, cette journée demeure la plus grande manifestation jamais dédiée à l’environnement ! Et si, à l’approche de la COP21, on vous proposait de remettre ça pour les futures générations ?

earth-11005_640
Lancé en 1970 aux Etats-Unis, le Jour de la Terre a, grâce à la coordination de nombreux francophones, progressivement gagné la France jusqu’au 22 avril 1990. Et ce sous l’impulsion de québecois, toujours volontaires pour redynamiser le mouvement de la francophonie. Après des grandes campagnes comme Journée sans voiture ou 1mn sans électricité, le but de cet événement est toujours le même ; sensibiliser les français et ceux qui en partagent la langue aux enjeux environnementaux.

Capture d’écran 2015-04-20 à 15.41.56Dans la perspective de la COP21, le Réseau du Jour de la Terre a donc démarré sa nouvelle campagne, Offrons mieux à la planète. A nos enfants, relayée par TV5Monde. La présidente du réseau francophone Kathleen Rogers est plus que jamais motivée : « Avec les négociations d’un nouvel accord international sur le climat qui se dérouleront à Paris en décembre prochain, nous sommes heureux et enthousiastes d’encourager les citoyens de la francophonie à se joindre à nous. Ensemble, sous le thème C’est à notre tour de briller, nous passerons à l’action le 22 avril, afin de bâtir un mouvement environnemental résilient. » Une initiative collective originale dans le partage de la culture française, qui cherche à pousser les citoyens du monde entier à s’investir pour l’environnement. Sachez que par exemple à Épinay-sur-Seine, 90 arbres seront plantés et de nombreuses graines seront semées à cette occasion.

TERRE in TIME

TERRE-in-TIME_web_lightDepuis plusieurs années, la brésilienne Conceicao Praun sillonne le monde, observe les humains et perçoit leur rapport trop souvent destructeur à la nature. A partir de 2009, elle développe un travail de photojournalisme en noir et blanc qui lui offre la possibilité de rencontrer des femmes et des hommes porteurs de précieuses valeurs, dans le monde entier.

A l’occasion de la journée mondiale de la terre, elle dévoile du 22 au 25 avril l’exposition « TERRE in TIME » au sein de la galerie Melkart. Ses photos seront exposées et plusieurs reportages seront projetés, tous sur le même thème, l’urgence de protéger notre « orange bleue ». Le travail de Conceicao Praun met en évidence les effets de l’intervention humaine sur l’environnement, qui participent à sa dégradation ou sa préservation. La photojournaliste veut croire en la capacité de raisonnement de l’être humain, elle affirme qu’il le pouvoir de changer son comportement et d’apporter des réponses positives aux enjeux écologiques. Ce n’est pas nous qui allons la contredire ! Notre artiste s’acharne à éveiller les consciences sur la nécessité de respecter les atouts irremplaçables de notre planète, comme les ressources naturelles et les écosystèmes. Et on aime ce message positif qui nous assure qu’il est toujours possible de relever ce défi majeur auquel l’humanité est confrontée, l’environnement.

A découvrir donc au 3, rue Blondel 75003 Paris

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Paul Brinio

Né dans le sac à dos de ses parents, cet aspirant journaliste tombe rapidement amoureux de la radio. Après avoir traîné sa barbe et ses cheveux à RFI Bruxelles et dans des rédactions locales, il termine sa formation de journaliste, rejoint l'équipe de Néoplanète en 2015 et continu ses études de géopolitique dans un souci de conquête mondiale.