La revue de presse des animaux : Des tortues vivantes en guise de porte-clés

Au menu de la revue de presse des animaux : des cordes de violon en soie d’araignées, des oiseaux qui deviennent infidèles avec le dérèglement climatique et des animaux vivants vendus en porte-clés en Chine. A écouter ci-dessous (3’01)

 

 

 

 

 

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2012/03/REVUE-DE-PRESSE-DU-9-MARS-ok-ok.mp3|titles=La revue de presse des animaux du 9 mars 2012]

Références musicales : Music played on violin strings – BBC       « Petite tortue » – Abel

 

 

 

 

 

Version écrite de la revue de presse des animaux

Cette semaine nous aura offert son lot d’informations étonnantes. A commencer par cette révélation du professeur Osaki de l’université japonaise de médecine de Nara qui après avoir étudié les araignées durant 35 ans, affirme avoir réussi à fabriquer avec leur soie… des cordes de violon.  Il avait déjà fait sensation en septembre dans les colonnes du Japan Times, en posant dans un hamac suspendu à une tresse de fils d’arachnide. Le site du Point nous explique qu’il  possède son propre élevage de 300 Nephila maculata, des spécimens géants pouvant atteindre plus de 10 centimètres de long et tissent des toiles de 10 à 12 mètres carrés. Prouesse : il a réussi appris à apprivoiser ces araignées, par nature peu sociables, pour qu’elles acceptent de se laisser extorquer leurs fils, sans qu’elles les coupent de rage. Sa technique ? Il leur tapote délicatement l’abdomen avec une brindille. Aussi simple que ça ! Et efficace, puisque cela lui permet de confectionner des cordes plus solides que le Nylon, l’acier ou l’aluminium pour son violon, dont il tire un son magnifique, on l’écoute.

Autre info étonnante : plus les températures varient, plus les oiseaux sont infidèles ! Quel rapport ? Les travaux américains publiés dans la revue PloS One explique que les volatiles, comprenant que les caprices de la météo deviennent compliqués, donc dangereux pour leurs progénitures, ont tendance à  donner naissance à des petits avec différentes femelles. Ainsi, il sont sûrs que parmi  tous les petits, certains sauront s’adapter et pourront perpétuer la race. Si c’est la même chose avec les hommes, on est mal parti les filles vu le dérèglement climatique ! On est vraiment sur la mauvaise ponte !!!

Mais la nouvelle la plus sordide de ces derniers jours est la nouvelle mode lancée en Chine : des porte-clés en plastique, petits sachets de couleurs avec à l’intérieur de l’eau et de malheureux poissons ou tortues  vivants qui peuvent à peine bouger. Bref, un gadget très couleur bocal ! Le tout pour 80 centimes précise le site rtl.be. Une pétition circule actuellement pour exiger du gouvernement d’interdire de telles ventes mais, connaissant le peu de cas que l’on fait des animaux en Chine, on en doute. Il  n’y existe qu’une loi de protection pour les animaux sauvages, donc si les animaux concernés ne sont pas des animaux sauvages, ils tombent en dehors du champ de la loi et on peut en faire ce que l’on veut !  Regardez la vidéo avec cette pauvre petite tortue, c’est édifiant !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.