La recette d’Emilie : Terrine de coriandre à l’huile de coco

Elle nous fait du gringue dans nos magasins bio et nos supermarchés. L’huile de coco s’impose de plus en plus : neutre en goût, elle serait idéale pour cuisiner et notre santé. Qu’en pense notre experte Ysabelle Levasseur ? En tout cas, nous, à la rédaction, sommes bien décidés à tester la recette de la terrine de coriande, haricots blancs, et cajou de Félicie Toczé.

 

Terrine de coriandre par Félicie Toczé pour Bio Planète
Terrine de coriandre par Félicie Toczé

Pourquoi choisir l’huile de coco ?

Elle serait idéale pour cuire vos aliments à haute température (fritures, wok) et présenterait l’avantage de ne pas dénaturer leurs saveurs originelles. Côté bienfaits, l’huile de coco désodorisée comporterait de acides gras saturés bénéfiques car ils apportent de l’énergie immédiate à l’organisme. Côté bienfaits nutritionnels, l’huile de coco désodorisée comporterait des acides gras saturés bénéfiques apportant de l’énergie immédiate à l’organisme. Enfin, elle est présentée comme une alternative au beurre pour les vegans.

Qu’en pense la nutritionniste Ysabelle Levasseur ? 

La spécialiste nous fait d’abord un petit point sur les huiles végétales :

Olive_oil_from_OnegliaY.L : »Si les huiles végétales sont riches d’un point de vue calorique (1 cuillère à soupe de 10g apporte environ 90 calories), il ne faut pour autant ni les supprimer de notre alimentation, ni en surconsommer, ni ne consommer qu’une seule sorte d’huile. Outre l’intérêt gustatif, les huiles végétales apportent des acides gras essentiels que notre corps ne fabrique pas. Il faut donc s’assurer que notre alimentation en apporte en quantité contrôlée afin de couvrir nos besoins quotidiens.

En revanche, toutes les huiles végétales ne se valent pas d’un point de vue nutritionnel et aucune n’est parfaite. Il faut donc varier et mélanger les huiles végétales afin de s’assurer des apports en oméga 3 et oméga 6, mais  il est surtout important de bien respecter le rapport entre les deux car ils ont des effets antagonistes. Or, une étude de 2014 de l’ONIDOL  montre que la population française n’atteint pas les recommandations d’apports en oméga 3 ! »

L’huile de coco est une huile végétale qui a, certes, des atouts :

CC0 Public Domain / PixabayY.L :  » Les huiles végétales, contrairement aux graisses d’origine animale comme la crème fraîche ou le beurre, ne contiennent pas de cholestérol. L’huile de coco ne déroge pas à la règle. Autre atout : l’huile de coco supporte aussi très bien les cuissons à haute température. Enfin, elle contient des lipides non stockés dans l’organisme. »

Mais attention :

Y.L : « L’huile de coco contient des acides gras saturés (90% dans l’huile de coco versus 68% dans le beurre !) et, en excès, ces acides gras saturés d’origine animale ou végétale contribuent au risque de développement des maladies cardiovasculaires. Il est fortement recommandé de choisir de l’huile de coco bio et de première pression à froid, comme pour l’huile d’olive.

Mais malgré les atouts précités, l’huile de coco présente peu d’intérêt nutritionnel et ne peut certainement pas remplacer le beurre. En effet, celui-ci apporte de la vitamine D que ne contient pas l’huile de coco. »

J’aime l’idée que les lipides de l’huile de coco ne soient pas stockés dans mes fesses, et je vais donc tester la recette de Félicie Toczé pour Bio Planète :

Terrine de coriandre, haricots blancs et cajou

Coco_desoIngrédients pour 4 per­son­nes

– 240 g de hari­cots blancs déjà cuits (avec de l’algue kombu et des aro­ma­tes)
– 95 g de noix de cajou trem­pées une nuit
– 30 g de pous­ses d’épinard
– 40 g de corian­dre frai­che
– 1 cébette (ou oignon nou­veau)
– poivre
– 4 c. à s. d’huile de coco déso­do­ri­sée Bio Planète
– 80 ml de jus de cuis­son des hari­cots
– 1 c. à s. de miso blanc (ou du sel)

Préparation

Mixer ensem­ble les hari­cots blancs, 60 g de noix de cajou, les pous­ses d’épinard, la corian­dre, la cébette (oignon et tige), l’huile de coco déso­do­ri­sée, le jus de cuis­son des hari­cots et le miso blancs.

Ensuite, incor­po­rer (entiers) 80 g de hari­cots blancs cuits et 35 g de noix de cajou.

Verser la crème obte­nue dans des cer­cles à pâtis­se­ries revê­tues de film et placer au frais au moins 3 heures.

Sortir les cer­cles, enle­ver le film et dépo­ser des bran­ches de corian­dre sur le pour­tour. Déguster frais.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.