La recette d'Emilie :

Cheesecake au saumon fumé

Pas question d’ingurgiter du saumon d’élevage norvégien qui se révèle être aussi gras que toxique. On le choisit bio et d’Irlande tant qu’à faire ! Les conditions d’élevage y assurent d’immenses enclos marins sur la côte de l’Atlantique où les saumons font face à des brassages de forts courants, des contrôles réguliers sur la qualité et une nourriture garantie bio et sans OGM. On le teste cette semaine avec un cheesecake ? 

Cheesecake au saumon - Bonneterre
Cheesecake au saumon – Bonneterre

Voici une recette de Cheesecake sans cuisson au saumon fumé proposée par Bonneterre

Ingrédients

Pour 6 personnes

  • 100 g de biscuits crakers bio
  • 70 g de beurre fondu
  • 10 cl de crème liquide
  • 3 g d’agar-agar
  • 300 g de fromage frais
  • 100 g de mascarpone
  • 120 g de saumon fumé Bonneterre

Pour la décoration

  • 3 tranches de saumon fumé Bonneterre
  • Quelques brins de ciboulette
  • 1 petite betterave chioggia

Préparation

A l’aide d’un mixeur, réduire les biscuits en poudre fine. Ajouter le beurre, mélanger et répartir le mélange dans le fond de 6 cercles de 7 cm de diamètre. Tasser avec le dos d’une cuillère à café pour que le mélange soit bien compact. Faire cuire 20 minutes à 160°C puis réserver.

Diluer l’agar-agar dans la crème liquide portée à ébullition. Bien mélanger.

Tailler le saumon fumé en petits dés, émincer finement la ciboulette (garder quelques brins pour la décoration).

Travailler le mascarpone, le zeste de citron et le fromage frais au batteur pour les ramollir. Ajouter la crème refroidie et l’agar-agar, les dés de saumon et la ciboulette et fouetter à nouveau. Verser l’appareil sur les fonds de biscuits et placer au réfrigérateur toute une nuit.

Tailler de fines lamelles de betterave chioggia à la mandoline et détailler de petits triangles. Démouler les cheesecakes. Disposer harmonieusement 1/2 tranche de saumon.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.