L’écologie à la bonne heure

A l’occasion de la 1ère édition de Futur en Seine (29 mai au 7 juin), la Fondation Internet Nouvelle Génération (la Fing) et SFR présentent un projet de service urbain innovant appelé «montre verte». Le principe est simple : il s’agit d’un système de « montre-capteur » qui mesure en temps réel les niveaux d’ozone et le bruit en milieu urbain et les restitue directement sur une interface accessible à tous.


A un rythme défini à l’avance, ou bien à la demande de son porteur, la « montre verte » prend des mesures et les enregistre : elle indique si la qualité de l’air est « bonne », « correcte » ou « mauvaise » ; de même pour le niveau de bruit. Conçue par « XiLabs », la montre est équipée d’un capteur de qualité de l’air (ozone), d’un capteur de bruit, d’un GPS et d’une puce Bluetooth. Les 15 premiers prototypes ont été co-financéspar la Région Ile de France, dans le cadre de Futur en Seine.

Issue du programme Villes 2.0 de la Fing, cette montre communique les données via votre téléphone mobile, sur lequel une application java créée par SFR permet de visualiser les niveaux de bruit et d’ozone mesurés en temps réel. Les données récoltées sont ensuite transmises à intervalles réguliers à une plate-forme appelée City Pulse, qui les stocke et les rend disponibles à tous les acteurs qui souhaiteraient les utiliser au service de l’amélioration de l’environnement urbain (institutions publiques, chercheurs, entreprises, etc.). Les données sont totalement anonymes et peuvent être exploitées librement.
L’objectif de ce dispositif est de multiplier par 1000 le nombre de capteurs environnementaux dans la ville et, en faisant participer les citoyens à la mesure environnementale, les associer d’une manière directe à la construction d’une ville durable.

La Fing tente également de fédérer d’autres villes européennes pour partager cette expérience et mieux impliquer les citadins.

Dans le cadre de Futur en Seine, 30 prototypes de la Montre Verte seront testés par des chercheurs à la Cité des Sciences le 4 juin et le grand public peut d’ores et déjà la découvrir depuis le 30 mai et jusqu’au 27 juin sur la Wikiplaza, place de la Bastille.

En partenariat avec la Région Ile de France, le pôle de compétitivité Cap Digital, les entreprises Altran, faberNovel, SFR, Xilabs, le laboratoire CITU et le Quartier Numérique

Plus d’infos, les résultats des expérimentations sur le site www.lamontreverte.org

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Tout juste diplômée en lettres et communication, Alexandrine fait ses débuts de journaliste au sein de la rédaction de NEOPLANETE. Elle s'occupe aujourd'hui principalement du contenu du site internet.