La luzerne est dans le pré …

« Ô luzerne, tu es si bonne, meugle la blonde d’Aquitaine. Et tu préserves ma planète… ». Si elle est également utilisée pour l’alimentation humaine ou en phytothérapie, la luzerne est avant tout une plante fourragère destinée à l’alimentation des lapins, des volailles et des ruminants. Ses qualités nutritionnelles et environnementales en font aujourd’hui un aliment qui a la cote, auprès des éleveurs comme des consommateurs. Une plante (vachement) écolo…

Mais qu’est-ce que la luzerne ?

Avant l’apparition des engrais, la luzerne constituait une culture nécessaire pour les agriculteurs : elle permettait la régénération des sols et la préparation efficace des cultures suivantes. Oubliée un temps (celui de la folie de l’intensif), le retour aux principes de production sains, sans engrais ni pesticides, la met à l’honneur. Cette plante s’utilise le plus souvent dans des exploitations de polyculture-élevage : elle prépare le sol pour la prochaine culture, et permet simultanément de nourrir les animaux.

Verte luzerne…

L’alimentation animale à base de luzerne n’est pas un critère bio, mais les agriculteurs qui produisent des aliments bio se retrouvent le plus souvent obligés de l’utiliser : elle constitue une garantie de traçabilité et donc l’absence d’OGM. Mais son premier mérite est d’être une culture qui préserve l’environnement : pas d’engrais ou de produits phytosanitaires, culture pérenne qui préserve la biodiversité, prévention de l’érosion des sols, très bon rendement, peu d’émissions de gaz à effet de serre, etc. Qui plus est, les ruminants qui consomment de la luzerne émettent jusqu’à 10% de méthane en moins – des vaches qui participent à la lutte contre le réchauffement climatique !

Une alimentation équilibrée, pour des produits bien meilleurs

Les produits animaux sont d’une qualité supérieure car le fourrage est plus sain, plus équilibré et nutritif (calcium, oligo-éléments, acides aminés, vitamines A et E …). En ce qui concerne les produits laitiers, la luzerne permet une réduction du taux de matière grasse, et une meilleure qualité des acides gras présents, notamment des omégas 3. La viande bovine est quant à elle moins grasse, plus tendre. Et le goût s’en ressent…

La luzerne en images ? Voici une petite vidéo pour compléter ces propos…

Crédit photo / vidéo : KEL EPOK EPIK / NEOPLANETE

Mais la luzerne réserve aussi ses bienfaits à l’homme…

La luzerne dans nos assiettes

La consommation de graines germées de luzerne est assez commune chez les adeptes de la nourriture nature. Elle est également de plus en plus présente dans les restaurants. De toutes les graines germées habituellement consommées, celles de la luzerne sont celles qui contiennent le plus de vitamines et de minéraux.

Cosmétiques, diététique et phytothérapie

Utilisée depuis longtemps dans la médecine traditionnelle chinoise et par les Indiens d’Amérique, la luzerne est aujourd’hui de plus en plus prisée en phytothérapie, notamment pour ses propriétés reminéralisantes (forte teneur en fer, calcium, magnésium et potassium). Elle a également une action antihémorragique (vitamine K), et anti-cholestérol, grâce à un œstrogène végétal qu’elle contient. Des soins et des produits alimentaires minceur aux extraits de luzerne devraient suivre…

Présentée comme « l’aliment nature », la luzerne peut être mangée et utilisée à toutes les sauces. Bientôt dans nos crèmes anti-rides ou dans nos salades quotidiennes ? L’avenir nous le dira…

A.C.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Tout juste diplômée en lettres et communication, Alexandrine fait ses débuts de journaliste au sein de la rédaction de NEOPLANETE. Elle s'occupe aujourd'hui principalement du contenu du site internet.