La location de ski, c’est bon pour la planète !

C’est un mouvement de fond. La location low-cost de ski attire de plus en plus les fous de la glisse. Prix défiant toute concurrence, rapidité du service et accueil à minima : tout pousse à être séduit, et souvent très vite déçu par cette offre alléchante. Aux antipodes, l’enseigne de location et de vente d’articles de sport Twinner est engagée dans un segment de marché haut de gamme avec son label « Montagne Authentique ».

Bien choisir ses chaussures de skis et ses « spatules » avant de descendre les pistes, cela peut paraître accessoire. Or, c’est une étape fondamentale trop souvent négligée. Selon Brice Dode, gérant du magasin Dode Sport-Twinner aux Deux Alpes, « quand ils ne sont pas ou mal conseillés, les gens n’hésitent pas à demander une pointure deux fois plus grande que leur pied simplement pour se sentir plus à l’aise ». Le résultat est sans appel : crampes ou pire, fracture de la malléole !

Si la location a du bon dans la mesure où elle évite d’acheter des skis pour un usage occasionnel, elle a aussi suscité un marché à la consommation effrénée où les prix bon marché priment sur les conseils avisés. Twinner, coopérative de 200 magasins, veut rompre avec ce travers en proposant un service de qualité et surtout une consommation plus raisonnée.

Le pack VIP, qui coûte tout de même 200 euros la semaine, va dans ce sens. Il permet à la fois de se sentir en toute sécurité sur ses skis (très haute gamme), avec des semelles thermoformées au sein de la chaussure qui sont modelées selon la voûte plantaire du client. « Comme le pied est soutenu sur une plus grande surface, vous avez moins de points de pression et le sang circule mieux », ajoute Brice Dode. Autre service proposé : le service multiglisse. Faire du ski tout en pouvant faire dans la journée du snowboard ou du ski de fond par exemple. Et l’écologie dans tout ça ?

 

Le label « Montagne authentique »

Les magasins Twinner ont fondé le label « Montagne Authentique » en 2009. Il repose sur « une certaine idée du métier », selon Gérard Poussard, le directeur général de la marque. Outre le fait que Twinner s’appuie sur un réseau de gérants de magasins, des techniciens qualifiés issus du tissu local, le label permet surtout d’inciter les magasins qui acceptent la démarche à réduire leur impact environnemental. Qu’il s’agisse de l’entretien du matériel ou du recyclage de celui-ci.

 

Dans le domaine du fartage, qui consiste à chauffer le revêtement sous les skis à l’aide d’un fer à repasser, Twinner utilise ainsi un fart sans alcool, sans paraffine et sans fluor. Fabriqué par Magic Potion, ce fart biodégradable est réalisé « avec une résine d’origine naturelle et des actifs non toxiques que l’on retrouve dans les farts liquides », selon Didier David, dirigeant de Magic Potion.

L’autre pan important régi par le label éco-comportement de Twinner ? La prise en compte des skis usagers. Du bois, de la fibre de verre, du carbone, des plaques de métal, du Pétex pour la semelle, des colles, des résines : beaucoup de matériaux composent en réalité l’objet de glisse, mais seulement une partie peut être recyclée. Pour les skis haut de gamme mis en location chez Twinner, ils sont conçus avec des lamelles de bois, soigneusement sélectionnés par un comité montagne qui rassemble des experts techniques.

A l’inverse, les skis bas de gamme sont conçus avec des composants plus difficiles à recycler. Ces skis agglomérés, les plus nombreux au niveau du parc de location en France, doivent être pulvérisés, afin de reprendre les matériaux et de remettre de la résine pour concevoir un noyau synthétique.

En ce qui concerne la récupération de son matériel, Twinner travaille en relation avec Tri-Vallées. Les skis sont collectés lors de l’opération annuelle « Piste Verte ». Organisée par l’entreprise basée à Albertville, elle va permettre ensuite de « transformer les matériaux composites des skis en combustible pour les cimenteries et les métaux vont être valorisés en matière première », selon le chargé de développement de Tri-Vallées, Gauthier Mestrallet*. Un processus qui ne demande plus qu’à se développer à grande échelle. Pour l’instant, aucune structure nationale pour collecter les skis usagés n’existe en France.

*Source: www.skipass.com/

Antoine Valla, chargé de communication chez l’entreprise Twinner, explique la particularité du pack VIP et les spécifités du label « Montagne Authentique ».

Pourquoi Twinner propose un pack VIP?

Antoine Valla Twinner

Quels sont les atouts du label « Montagne Authentique »?

Antoine Valla

 

Un petit aperçu du service proposé par Twinner pour un « débutant » : Le technicien prend la mesure du pied, vous fait faire une flexion pour savoir si vous êtes à l’aise dans « vos baskets ». Après il vous ajoute la semelle thermoformée pour protéger et soulager votre voûte plantaire. Reste à savoir les mensurations (poids, taille, pointure, âge) pour régler et ajuster le ressort de fixation des skis (des skis très haut de gamme). Le réglage du ressort prend en compte le poids du skieur et son niveau. Il est essentiel pour déchausser rapidement en cas de chute. Le bâton en main et les skis au pied, en route vers les pistes en étant certain d’avoir le même matériel le lendemain.

Plus d’infos: sur le Pack VIP de Twinner :http://location-ski.twinner-sports.com/services#&panel1-1

sur le fart écologique Magic Potion: www.magicpotion-snow.com/

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone