La France ne sera pas épargnée par le changement climatique

Terre_seche crédit wikipediaComme l’ensemble de la planète à des degrés divers, la France n’échappera pas aux conséquences du changement climatique au cours de ce siècle, selon un rapport officiel auquel ont contribué les meilleurs experts (*) de la question. Il avait été commandé en 2010 par Chantal Jouanno, alors secrétaire d’Etat à l’Ecologie.

Ce n’est pas une surprise, mais cette fois les chiffres parlent haut et fort dans le rapport de l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (Onerc), coordonné par le climatologue Jean Jouzel et qui vient d’être rendu public par la ministre de l’Ecologie.

Oubliée, une élévation des températures limitée à + 2 degrés à la fin du siècle. Ce sera sans doute dès 2050, en particulier dans le sud-est et 1,4° ailleurs. Les vagues de chaleur seront plus nombreuses, les jours plus froids moins fréquents et les précipitations plus abondantes, ce qui n’empêchera des épisodes de sécheresse comparables à la canicule de 2003.

Les choses vont se gâter dans la deuxième moitié du siècle : des hausses fréquentes de + 5° ne seront pas rares dans le sud-est vers 2070, avec une accentuation des précipitations extrêmes, cette fois plutôt dans le nord-est.

Le rapport Jouzel va constituer le cadre de référence nécessaire à la réalisation des mesures du Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC), comme la conception des ouvrages en tenant compte de la montée des eaux. Ils permettront aussi de rendre plus cohérents les travaux d’adaptation conduits dans le cadre des Plans climat territoriaux. Les analyses contenues dans le rapport sont appuyées par des cartes et données mises à sur le site DRIAS « les futurs du climat » (www.drias-climat.fr).

Pour Ségolène Royal, «ce rapport aide à une prise de conscience, non pas pour un discours catastrophiste mais pour donner une clé pour agir».

(*) Ce rapport a été rédigé par des scientifiques de Météo-France, en collaboration avec des chercheurs français du CEA, du CNRS, de l’UVSQ et de l’UPMC regroupées au sein de l’IPSL, et du Cerfacs.

http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Rapports-climat-de-la-France-au-.html

En page 2 : Le climat de la France au XXIème siècle : principales conclusions

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.