La fourrure interdite des défilés de mode à Paris ?

Après l’action symbolique de la PETA lundi dernier, l’association Fourrure-Torture vient d’envoyer un courrier à Didier Grumbach, président de la Fédération Française de la Couture, du Prêt-à-Porter et des Créateurs de Mode, pour bannir la fourrure dans les prochains défilés de mode à Paris.

L’association Fourrure-Torture appuie sa demande deux nouvelles investigations menées dans les élevages d’animaux à fourrure en Finlande et au Danemark, respectivement leaders mondiaux dans la production de fourrure de renards et de visons. Et voudrait que Paris suive l’exemple de la Fashion Week d’Oslo qui a interdit cette année la fourrure, une première mondiale.

Les enquêtes présentées ont été réalisées chez des éleveurs considérés comme les principaux ambassadeurs de la fourrure en Europe. On peut y voir des renards avec les yeux infectés et la tête pleine de pus, des animaux aux membres rongés à cause du stress, des animaux avec des plaies béantes, des renards avec des problèmes de gencives les empêchant de s’alimenter et boire correctement, des visons et renards enfermés au milieu des cadavres de leurs congénères…

« En raison du lobbying de l’industrie de la fourrure auprès des couturiers, la semaine de la mode à Paris ressemblait cette année davantage à des défilés de dépouilles d’animaux qu’à des défilés de mode, explique l’association dans le courrier adressé à Didier Grumbach. Pour que Paris soit une des capitales de la mode et non de la souffrance animale, Fourrure Torture espère vivement que vous prendrez la décision de suivre l’exemple norvégien en n’acceptant plus dorénavant la fourrure sur les podiums. »

Les vidéos des investigations en Finlande et au Danemark sont visibles sur www.fourrure-torture.com/fashion-week.html

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone