La recette d'Emilie :

La cuisine de la minceur durable

Laissons les régimes de côté et continuons à nous faire plaisir avec « La cuisine de la minceur durable ». Ce livre va vous prouver à travers trois recettes que la gourmandise n’est pas forcément un vilain défaut pour notre santé ! 

Pourquoi fondre pour le livre « La cuisine de la minceur durable » ?

Depuis le temps que l’on dit que les régimes ne servent à rien ! C’est ce que vient encore de prouver la docteur en psychologie Traci Mann à travers les résultats de son étude menée sur vingt ans dans son livre « Secrets From The Eating Lab » (sorti en avril 2015). Ils génèrent souvent en plus une prise de poids. Trouvons donc une autre manière de s’alimenter en respectant notre physiologie et les besoins de notre organisme ! Dans le livre « La cuisine de la minceur durable », la diététicienne Brigitte Fichaux fournit des conseils nutritionnels, qui ne reposent pas sur la privation, mais sur la répartition des apports au fil de la journée. Comment apporter les bonnes protéines au bon moment, comment sélectionner les sources de « bon gras » (oui, on peut manger du beurre !), quels oligo-élements et vitamines privilégier, quels menus et associations adopter tout au long de la journée… Pour mettre en pratique, la cuisinière bio et photographe culinaire Marie Chioca propose 90 recettes salées ou sucrées. Justement, en voici trois spécialement sélectionnées pour vous !

 

Gâteau provençal express autour d'un fruit © Marie Chioca
Gâteau provençal express autour d’un fruit © Marie Chioca

Pour un petit-déjeuner équilibré

Commençons la journée avec un gâteau provençal « express » autour d’un fruit de saison. Car s’il vaut mieux attaquer sa journée par du salé en misant sur des protéines bio, Marie Chioca n’oublie pas les habitués des petits-déjeuners sucrés : « Voici un compromis acceptable : un vrai gâteau de gourmands, moelleux et parfumé, riche en protéines, en « bons gras » et très peu sucré ! »

Ingrédients

1 poire mûre à point (ou 1 pomme, 1 grosse pêche, 3 abricots bien mûrs, 1 mangue ou 1 poignée de fraises bien sucrées…)
35 g de farine de petit ou grand épeautre
½ c. à café de poudre à lever
1 œuf
1 c. à soupe d’huile d’olive + un peu pour le fond du plat
1 c. à soupe d’eau de fleur d’oranger
3 c. à soupe de crème d’amande liquide
1 c. à soupe de miel
Une pincée de sel
2 pincées d’amandes effilées

Préparation

Préchauffez le four à 200 °C.
Huilez un plat individuel de 12 à 13 cm environ (de type plat à oeuf).
Épluchez (ou pas) le fruit, puis coupez-le en grosses tranches et disposez-les dans le plat.
Dans un grand bol, mélangez la farine et la levure, faites un puits. Ajoutez l’oeuf, l’huile d’olive, l’eau de fleur d’oranger, la crème d’amande, le miel et une petite pincée de sel. Mélangez bien au fouet, puis versez sur le fruit et saupoudrez d’amandes effilées.
Enfournez pour 20 minutes, puis laissez un peu tiédir ou complètement refroidir avant de savourer.

Pour la collation sucrée du goûter

Pour Brigitte Fichaux, la collation sucrée de 17 heures est obligatoire afin d’éviter l’hypoglycémie avant le repas du soir où il faut dîner léger. Si vous n’avez pas faim, un simple fruit cru suffira (il sera digéré plus facilement qu’en fin de repas).

Cookies pralinés son d'avoine BD © Marie Chioca
Cookies pralinés son d’avoine BD © Marie Chioca

Cookies pralinés au son d’avoine (riche en fibres solubles, c’est un excellent « coupe faim »)

Pour 15 cookies
Préparation : 10 min
Cuisson : 15 min

Ingrédients

75 g de son d’avoine
75 g de farine T130 de grand épeautre
50 g de sucre de coco
75 g de purée de noisette
75 g de noisettes
75 g de chocolat noir à 70 ou 85 %
1 œuf
Une bonne pincée de fleur de sel

 

Préparation

Préchauffez le four à 180 °C.
Mélangez le son d’avoine, la farine, le sucre de coco et le sel. Ajoutez la purée de noisette et travaillez le mélange du bout des doigts, jusqu’à obtention d’une texture finement sablée.
Concassez grossièrement les noisettes, et coupez le chocolat en grosses pépites.
Ajoutez l’oeuf légèrement battu, les noisettes, le chocolat, puis mélangez la pâte avec les mains : on obtient alors une consistance très légèrement collante, c’est normal.
Rincez vos mains, éventuellement huilez-les légèrement.
Prélevez 30 g de pâte, façonnez-la en boule entre les mains, puis écrasez-la sur une plaque de cuisson chemisée de papier.
Enfournez pour 15 minutes, et laissez totalement refroidir sur une grille avant de savourer.
Conservez les cookies jusqu’à 15 jours dans une boîte en fer ou un bocal de verre
bien hermétique, à l’abri de l’humidité (et des « piqueurs » de cookies…).

Pour un dessert léger

On poursuit avec une pêche melba sans sirop de sucre, ni crème de vache ! « Ici, les demi-oreillons de pêche sont fourrés de framboises et d’une lichette de miel avant d’être cuits à la vapeur pour attendrir leur chair et concentrer les arômes. Ils sont ensuite servis avec une « chantilly » végétale et quelques éclats d’amandes torréfiés », note Marie Chioca.

Pêche vapeur miel-framboise BD © Marie Chioca
Pêche vapeur miel-framboise BD © Marie Chioca

Pêche vapeur miel-framboise, « chantilly » végétale coco

Pour 2 personnes
Préparation : 15 min
Cuisson : 15 min

Ingrédients

1 briquette de 20 cl de crème fluide de coco
2 pêches mûres à point
125 g de framboises fraîches
2 à 4 c. à café de miel liquide d’acacia
20 g d’amandes effilées

Préparation

Faites chauffer 1,5 à 2 l d’eau environ dans l’élément du bas d’un couscoussier ou d’un cuiseur vapeur.
Versez la crème de coco dans le bol d’un robot et mettez le tout (bol + crème + fouet) au congélateur (car la crème de coco doit être encore plus froide que celle de vache pour bien monter en chantilly).
Ouvrez les pêches en deux, retirez les noyaux en s’aidant éventuellement d’une petite cuillère, puis remplissez le creux avec des framboises, en ajoutant une demi-cuillerée à café de miel par pêche.
Quand l’eau bout dans le cuiseur, déposez les oreillons de pêche dans le panier vapeur, face bombée vers le bas (en laissant la peau, ce qui évitera aux pêches de perdre leur jus parfumé dans l’eau du cuiseur), et comptez 15 minutes de cuisson.
Laissez ensuite refroidir un peu dans une assiette.
Pendant ce temps, faites toaster quelques secondes les amandes, en surveillant bien pour ne pas les faire brûler. Laissez refroidir.
Fouettez la crème de coco très froide, en augmentant progressivement la vitesse du fouet. Dès qu’elle commence à monter, ajoutez 2 cuillerées à café de miel en filet tout en continuant de fouetter.

ConseilExpert_BRF

 

 

Livre « La cuisine de la minceur durable », de Brigitte Mercier-Fichaux et Marie Chioca, éditions Terre Vivante.

224 pages – 22 € – Collection Conseils d’expert

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.