La Conférence environnementale à fond sur la réduction de la consommation d’énergie

crédit photo PhovoirLes décisions gouvernementales annoncées lors de la deuxième conférence environnementale concernent d’abord l’énergie alors qu’il n’en a pas été question lors des cinq tables-rondes, les 20 et 21 septembre à Paris.

Voici les points essentiels qui ressortent de cette conférence, tels qu’ils ont été annoncés par le président Hollande et son premier ministre :

* Nouvel élan à la rénovation thermique des logements : TVA à 5% sur les travaux d’isolation dès le 1er janvier 2014, création d’un Fonds national de garantie avançant les frais, primes pour les ménages les plus modestes.

* Création de la Contribution Climat Energie (CCE, alias Taxe carbone) destinée à réduire l’empreinte carbone de notre économie touchera d’abord les énergies fossiles (gaz, fioul lourd et charbon) mais pas les carburants. Sa montée en puissance sera progressive.

* Réduction de notre consommation d’énergie finale (pétrole, gaz et charbon) de 30% en 2030 et de 50% en 2050, l’Etat étant garant de la mise en œuvre de cette stratégie. Ce scénario ambitieux – proposé par l’ADEME et l’association Négawatt – suppose des changements profonds de la société.

* Transition énergétique : la loi de programmation ne sera pas adoptée avant fin 2014.

Lisez la suite des promesses page 2 ! 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.