Eva Joly répond au questionnaire sur la condition animale

Néoplanète et l’association L214 Ethique Animaux ont envoyé début février un questionnaire sur la condition animale à chacun des candidats à l’élection présidentielle.  Réponse d’Eva Joly, candidate d’Europe Ecologie Les Verts.

« En France, force est de constater que les arguments pseudo-économiques du gouvernement actuel cachent la réalité, à savoir la connivence des services de l’Etat et du syndicat agricole majoritaire (ndlr : FNSEA). De manière générale, il faut revoir les réglementations pour que les besoins physiologiques et comportementaux des animaux soient pris en compte. »

« Je m’engage à proposer un menu végétarien alternatif dans la restauration collective. »

« La tradition n’est pas un argument de raison. Beaucoup de traditions ont été abandonnées, notamment les plus barbares. De plus ces types de chasses (ndlr : chasse à courre, déterrage…) sont pratiquées pas une frange infime de la population, elles n’ont donc plus lieu d’être. »

« Il est en effet urgent de regarder filière par filière les suppressions d’expérimentation animale réalisables immédiatement, tout en travaillant à l’adaptation de l’expérimentation et à la mise en oeuvre de méthodes de substitution, en coopération avec les scientifiques. »

« L’encouragement à la stérilisation (ndlr : des chats) et la contraception programmée sera développé par des campagnes et mesure d’incitation. »

« Je suis personnellement choquée par la tauromachie, dont le prétendu art défendu par ses partisans repose en réalité sur l’infliction de sévices et de souffrances. Je considère que la question de l’interdiction de ces pratiques doit passer par un nécessaire débat et l’organisation de référendums locaux, afin de permettre à chacun d’exprimer son opinion et d’être le mieux renseigné possible. »

Éclairage de Néoplanète / L214 : Eva Joly s’affiche en faveur d’une évolution générale de la condition animale par de nombreux engagements concrets. Pour l’abolition de la corrida, elle s’en remet toutefois à la mise en place de référendums locaux.

Lire aussi les réponses des autres candidats ici.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone