3 conseils pour un dodo écolo


LA LUMIERE

Anna Strumillo

La lumière joue un rôle crucial sur notre horloge biologique. Pour s’assurer un bon équilibre veille/sommeil, il faut avoir un bon rythme lumière/obscurité avec des nuits bien noires et des jours le plus lumineux possible. Une donnée que les Français ont bien compris puisqu’ils sont 85% à avoir besoin d’obscurité pour s’endormir. Mais dans une société ultraconnectée, les sources lumineuses sont nombreuses pendant la nuit.

Si l’éclairage public représente une gêne pour 95% des sondés, les appareils électroniques, présents dans 3 chambres sur 4 en France sont une source de nuisance à ne pas négliger. « Nos nuits sont constamment entrecoupées de microréveils. Si l’œil capte une source de lumière au moment où il s’ouvre, cela peut complètement réveiller une personne endormie. », explique le Dr Joëlle Adrien.

Pour éviter toute gêne au moment de l’endormissement et tous réveils durant la nuit, la spécialiste conseille de limiter au maximum notre exposition à un écran et d’éteindre nos appareils avant de se coucher.

La déconnexion a aussi des effets positifs sur la planète. Une famille bien équipée en audiovisuel (télévision, plusieurs ordinateurs, console de jeux-vidéo…) peut consommer de moins de 100 à plus de 800 kWh/an, uniquement pour les appareils en veille. Les éteindre complètement permettrait de diminuer la facture d’électricité de 10 %.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Diplômé de l'École Française de Journalisme (EFJ) et après plusieurs expériences dans des chaînes de télévision, Romain s'envole pour l'Australie. Piqué par l'écologie au milieu des kangourous et des koalas, ce passionné de nouvelles technologies et des réseaux sociaux pose ses valises chez Néoplanète pour allier son métier à sa passion. Mordu de théâtre, Romain pige également pour le site www.ruedutheatre.eu