Journée sans viande : indigestion pour Sodexo

Paul Mccartney pour la journée sans viandeL’entreprise de restauration collective Sodexo s’est attirée les foudres des éleveurs français après avoir diffusé des affiches destinées à promouvoir « une journée sans viande rouge ». Ses excuses ne se sont pas fait attendre. Encore un coup des lobbies !

Deux affiches « anti-viande » ont été placardées dans une cinquantaine des 700 restaurants d’entreprises par Sodexo, leader mondial de la restauration collective. La société a mené une action intitulée « une journée sans viande rouge », durant la semaine du développement durable du 2 au 6 avril dernier. Un bon moyen d’intégrer la liberté dans nos menus : pas de viande obligatoire au moins un jour dans l’année ! Les messages véhiculés pour convaincre n’ont pourtant pas été du goût de tout le monde, en particulier des éleveurs français.

 

Sur les dites affiches, et sous la mention « Le saviez-vous » :

– « Le carnivore européen moyen aura mangé, dans sa vie… 760 poulets,
20 porcs, 29 moutons, 5 bœufs ! ».

– « La production d’un kilo de viande de veau pollue autant qu’un trajet automobile de 220 km ».

Un pavé dans la mare qui a poussé les éleveurs à manifester vendredi 8 juin devant la délégation régionale ouest Sodexo à Nantes pour mettre fin à cette campagne. Xavier Beulin, président de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles), a également adressé son opinion à travers un courrier destiné à Pierre Bellon, à la tête de la Sodexo : «Au -delà de l’esprit partisan, polémique et partial de cette initiative malheureuse», le «procédé» est «déplorable » a -t-il écrit.

Un pas en arrière

Sous la pression, l’entreprise à l’origine de la polémique a présenté ses excuses au sein d’un communiqué : « Nos services ont eu connaissance de nouveaux éléments venant informer des affirmations contenues dans ces affiches, qui ne correspondent pas à la réalité, en particulier l’impact de la production de viande de veau sur l’effet de serre (et) la comparaison entre les différents types de production agricole que permet un hectare de terre ». Une réunion sera par ailleurs programmée avec la FNSEA à initiative de Sodexo.

Ce recul n’est cependant pas justifié. Dans un article sur le sujet, Libération précise en effet que « les fameux 220 kilomètres (chiffre clé d’une des affiches, ndlr)(…) sont devenus un classique dans les rapports liés à l’impact de l’élevage sur le climat ». Paul McCartney a d’ailleurs été un des premiers à insister sur ce point : « Un jour sans viande représente une réduction des émissions de CO2 équivalente à un voyage de 1.700 km en voiture », a pour sa part affirmé Sir Paul. Le végétarien militant tente effectivement depuis plusieurs années d’imposer cette journée sans mâcher ses mots.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone