Les stations de ski s’écologisent

montagne ski credit phovoir.comA l’occasion de la Journée de la montagne, voici quelques bons plans « ski-écolo » car on peut joindre l’utile à l’agréable !

Un-label-pour-du-ski-ecolo-

 

 

Version écrite de la chronique

Quand vous choisissez une station, la première des choses à privilégier sont les transports en communs . Dans les Alpes-Maritimes le bus est à 1 € alors autant le privilégier ! Autre initiative, à Gourette, dans les Pyrénées, les skieurs peuvent poser leurs affaires personnelles (chaussures, vêtements etc ) dans un casier et ainsi prendre les transports en commun pour se rendre à la station. Le deuxième facteur de pollution est lié aux habitations. En Savoie, la commune d’Orelle regroupe une dizaine de hameaux. Elle privilégie une architecture durable en bâtissant des maisons en bois et pierre avec des charpentes en mélèze et une toiture en lauze. Une jolie façon de lier l’écologie et l’authenticité.

Et puis il y a les stations où vous pouvez aller les yeux fermés car elles sont labélisées Flocon Vert : les Rousses et la vallée de Chamonix- Mont-Blanc pour la France ou Villars en Suisse.

Qu’est-ce-que le Flocon Vert ?

C’est un label touristique réservé à la montagne qui favorise le développement durable. Il existe depuis 2011 grâce à l’association Mountain Riders. Pour l’obtenir 4 grandes thématiques sont vérifiées: les transports et l’énergie, l’eau, les déchets et les aménagements. Certaines autres stations sont déjà en bonne voie. La Clusaz, Les Menuires ou Méribel ainsi que nombre de stations des Alpes du Nord. Et puis, signalons une initiative technologico-écolo : la société des Trois Vallées qui exploite le domaine skiable de Courchevel met en place pour Noël son premier engin de damage hybride. C’est une machine nouvelle génération électrique et diésel qui consomme jusqu’à 20% de carburant en moins… En descente les moteurs en marche génèrent du courant électrique et les rejets de CO2 et d’oxydes d’azote sont eux aussi diminués de 20%… Ce n’est pas encore tout à fait ça mais on est en bonne voie de descente, non ?

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mercredi 11 décembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.