Tourisme :

J’irai dormir chez qui ?

Troquer son chez soi, dormir sur un bateau, poser sa tente chez quelqu’un… Le tourisme collaboratif ouvre de nombreuses possibilités aux plus aventuriers d’entre nous. Ces vacances un peu spéciales suscitent de plus en plus de vocations. Les sites Internet, les réseaux sociaux et les applications sur le sujet se multiplient et créent une véritable communauté avec un sentiment très fort d’appartenance et une véritable entraide. On vous a concocté une petite sélection de lieux originaux où dormir au cas où vous vous sentiriez l’âme vagabonde. 

4455699106_3c674a6dfd_o

Échanger ses nuits

En quoi ça consiste ? Vous pouvez mettre à disposition gratuitement votre appartement, votre chambre ou un canapé sur des sites comme GuestToGuest, Nightswapping ou Trampolinn. Vous y gagnerez alors des nuits chez les différents membres de la communauté, pendant qu’ils sont chez vous, ou même chez eux ou ailleurs.

Pourquoi on aime ? Une belle expérience qui vous permettra peut-être, en tant qu’hôte, de vous ouvrir et de dépasser votre sentiment d’intimité violée. Pour les invités, vivre chez l’habitant bouscule votre petit confort personnel et vous encouragera plus à adopter le mode de vie local. Il existe aussi Intervac, HomeLink ou Trocmaison.

Je dors à bon port 

boats-579599_640En quoi ça consiste ? Si vous avez le pied marin, il est possible de louer un bateau à un particulier pour y séjourner à quai. Il incombe au propriétaire de vous offrir, ou non, la possibilité de sortir en mer. Le littoral méditerranéen est disponible sur Boatyng. Vous pourrez également louer à un particulier juste temps de naviguer sur SamBoat ou Boaterfly.

Pourquoi on aime ? Simplement parce que vivre jour et nuit au rythme du port vous procure des sensations inédites. Vous aurez le sentiment d’appartenir à cette communauté de la mer, libre et passionnée. Et puis, si le tangage n’est pas votre fort, il vous restera toujours le regard envieux des badauds à quai, et surtout le clapotis des vagues et le chant des mouettes au réveil.

Planter sa tente dans un jardin 

Arrendamento-ferias-Commins-coch-Tenda-tipi_1En quoi ça consiste ? Il est possible de louer un bout de verdure, un jardin ou un pré, chez l’habitant pour y planter ses sardines, garer sa caravane ou son camping-car. Ca se passe en France et à l’étranger sur campedansmonjardin.com ou camping-garden.com. Plus confortable on toujours louer un camping-car à un particulier sur JeLoueMonCampingCar.com.

Pourquoi on aime ? Vous l’aurez deviné, camper dans un jardin ravive des souvenirs d’enfance, un tipi pour jouer aux Indiens ou les premières nuits dehors pour se sentir autonome. Une ambiance familiale qui vous évite la promiscuité du camping classique et le sentiment d’insécurité, légitime ou non, des bivouacs sauvages.

Grimper au rideau 

skylodge1En quoi ça consiste ? Pour les plus alpinistes d’entre vous, envolez-vous pour le Pérou, munissez-vous de votre matériel d’escalade et réservez une semaine dans un Skylodge. C’est une alvéole transparente suspendue à flanc de falaise dans les Andes, à 120m du sol. Un bon moyen de s’envoyer en l’air en toute sécurité. Sensations garanties vous vous en doutez !

Pourquoi on aime ? Même si ce Skylodge n’est pas accessible à tout le monde, il offre néanmoins un espace inédit où dormir. Qui n’a jamais rêvé de se sentir comme l’aigle ou le condor niché et guettant la montagne ? On espère juste que des montagnards français auront la même idée !

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Paul Brinio

Né dans le sac à dos de ses parents, cet aspirant journaliste tombe rapidement amoureux de la radio. Après avoir traîné sa barbe et ses cheveux à RFI Bruxelles et dans des rédactions locales, il termine sa formation de journaliste, rejoint l'équipe de Néoplanète en 2015 et continu ses études de géopolitique dans un souci de conquête mondiale.