La « Jeune rue » dans le vieux Paris

ob_3d9206_capture-d-e-cran-2014-01-23-a-20-44-10On a beaucoup parlé de la création de La Jeune Rue, un endroit vivant au cœur de Paris dont les commerces, pensés par de grands designers, favoriseraient la rencontre, l’échange et le partage.

ENV 09 07

 

 

 

Version écrite de la chronique, collaboration Nathalie Cayzac

C’est le principe en effet, de ce projet dédié au bien vivre, né de la vision de Cédric Naudon et de son engagement à défendre le « Naturel » en apportant directement des produits de qualité du producteur aux citadins. C’est au cœur du 3ème arrondissement à Paris autour de la petite rue Volta que cet homme d’affaires a acheté 36 échoppes fermées ou abandonnées pour y mettre en place son projet : travaux titanesques ! Et au bout un vrai quartier qui va renaître dédié aux bonnes, aux très bonnes choses.

Ce sont en particulier des commerces de bouche qui vont voir le jour et quelles vont être ces bonnes choses ?

Boulangerie, boucherie, épicerie, primeurs mais aussi petits restaurants et nourriture à emporter, la Jeune Rue veut nous inciter à faire évoluer notre manière de consommer et ainsi, nous engager en faveur de la Nature et des formes d’agriculture vertueuses telles que l’agroforesterie et la permaculture. Un credo.

Un concept génial mais qui devrait nous proposer des produits assez chers

Le créateur s’en défend : chaque commerce de La Jeune Rue a pour ambition de proposer à la vente sans intermédiaires des produits de qualité, sélectionnés chez des paysans passionnés, respectueux de leur environnement et d’une charte de valeurs éthiques (fondée notamment sur l’enrichissement de la terre cultivée). Par respect pour les cycles de la Nature, le choix de produits sera strictement saisonnier. La Jeune Rue n’est pas un projet élitiste, tous les produits seront donc vendus à un prix juste. On est tous très impatients de voir (et de goûter) cela mais avec les travaux… il faudra attendre septembre et la rentrée !

La chronique « Quelle Époque Éthique » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée mercredi 9 juillet 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.