30° pas plus, et même moins !

crédit photo phovoirEncore une campagne ! Oui mais pour changer notre façon de laver le linge et faire des éconocrocq’s ! Qui s’en plaindrait ?

enviro 17 03

Version écrite de la chronique

Cette campagne est organisée par l’AFISE (Association française des industries de la détergence), pour nous expliquer qu’il vaut mieux laver notre linge à basses températures. Ce qui est très facile car les machines à laver actuelles proposent du choix en températures et ont toutes l’option 30°C. L’intérêt de  » je préfère 30°C  » est bien sûr de faire des économies d’énergie et aussi de préserver l’environnement. L’objectif de l’AFISE est de baisser la température moyenne en France à 39,7°C, alors que la moitié des Français a l’habitude de laver son linge à 40°C.

La différence n’est pourtant pas énorme !

A grande échelle si ! Rien qu’en Europe, chaque seconde on lance 1 130 lavages! Ça fait environ 98 millions de lavages par jour. Nos machines à lever consomment énormément, ce qui a un gros impact sur l’environnement et sur notre facture d’électricité. Sans oublier que ça abîme le linge, on sait bien que les linges délicats par exemple ne doivent jamais être lavés dans une eau chaude car ça les fragilise. On peut utiliser de l’eau chaude pour le linge très sale, comme lorsqu’on a été malade par exemple, ou après le match de foot de son chéri.

Quelques autres conseils pour nettoyer son linge

Pour commencer, acheter si l’on peut des lessives « vertes », on dit souvent qu’elles sont plus coûteuses mais Quelle Santé a montré récemment qu’aujourd’hui cela coûte 3 centimes de plus à chaque lavage, ce qui n’est pas grand-chose quand on connaît par ailleurs leurs bienfaits. On sait aujourd’hui qu’une lessive agressive abîme le linge mais surtout provoque eczémas, dermites cutanées, allergies etc… Avoir une peau en bon état vaut bien 3 centimes, non ? Et vous pouvez faire des économies sur tous ces produits adoucissants que l’on ajoute : en optant pour le meilleur des adoucissants et le moins cher, du vinaigre blanc !

La chronique « Quelle Époque Éthique » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce lundi 17 mars 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.