7 conseils pour cultiver un jardin potager biologique

Vous êtes peut-être de plus en plus préoccupé par la qualité des produits alimentaires que vous achetez en magasin.Vous n’êtes pas le seul ! Pour beaucoup de gens, les préoccupations sanitaires liées à l’utilisation de pesticides et de produits génétiquement modifiés les ont conduit à envisager de cultiver leurs propres légumes.

Voici tous les avantages de la culture d’un jardin potager biologique :

  • Accès facile aux produits frais
  • Amélioration du goût grâce à la fraîcheur et à l’absence de produits chimiques
  • Économiser de l’argent
  • Amélioration de la nutrition
  • Éviter les résidus de pesticides
  • Réduire l’exposition aux substances chimiques nocives
  • Ne nuit pas à la nappe phréatique
  • Plus respectueux de l’environnement
  • Améliore la biodiversité

Si l’idée de cultiver vos propres légumes biologiques vous semble bonne mais que vous ne savez pas par où commencer, vous trouverez ci-après dix conseils pour cultiver votre propre potager biologique. Il peut être plus facile que vous ne le pensez d’avoir des légumes nutritifs et sains, sans craindre les résidus de pesticides.

Vous souhaitez en savoir plus sur les jardins biologiques ? C’est par ici que ça se passe !

1. Préparer le sol avant de planter.

Si certaines plantes potagères peuvent survivre dans un sol pauvre, toutes les plantes pousseront mieux et seront plus productives avec un sol de jardin riche contenant beaucoup de matière organique. Faites-vous une faveur et prenez le temps de mettre beaucoup de compost et d’autres matières organiques dans votre lit de jardin ou votre potager en carré avant de planter quoi que ce soit. Cela vous rapportera plus que tout ce que vous pouvez faire d’autre.

2. Choisissez les plantes qui conviennent à votre région et à vos conditions.

Avant de planter quoi que ce soit dans votre jardin, faites des recherches pour savoir quels types de légumes et quelles variétés sont les plus susceptibles de bien se comporter dans vos conditions de culture. Vous devrez prendre en considération les zones de culture, ainsi que la quantité de soleil et de pluie que votre jardin recevra.

Les marchés fermiers locaux, les autres jardiniers et le personnel des jardineries locales peuvent souvent vous donner un aperçu des variétés spécifiques qui donnent de bons résultats dans votre région.

Les plantes fortes et robustes qui sont bien adaptées à vos conditions de croissance spécifiques nécessiteront beaucoup moins d’arrosage et de soins pendant la saison de croissance, il vaut donc la peine de prendre le temps de cueillir vos plantes de manière judicieuse.

3. Planter des fleurs dans le jardin ou à proximité pour attirer les abeilles et autres pollinisateurs.

Les légumes comptent sur dame nature pour les aider et la pollinisation est un facteur clé de la réussite de vos projets de jardinage. Encouragez les abeilles et autres pollinisateurs à visiter vos potagers en plantant des fleurs dans le jardin ou à proximité.

4. Faites votre propre compost organique et votre propre paillis.

L’une des meilleures choses que vous puissiez faire pour votre potager est de lui fournir beaucoup de matière organique. Le compost aide le sol à retenir l’humidité, fournit une source de nutriments aux plantes et aux vers qui aident à améliorer le sol.

Il est facile de faire son propre compost de jardin en empilant un mélange de feuilles et de tontes de jardin et d’autres déchets organiques ménagers comme les coquilles d’œuf et le marc de café.

5. Achetez des semences ou des plants de démarrage auprès de sources réputées.

Veillez toujours à acheter des semences ou des plants de démarrage certifiées biologiques qui ont été cultivées sans l’utilisation de pesticides ou de produits chimiques. De nombreuses pépinières et catalogues de semences proposent des sélections de semences certifiées biologiques. Les marchés fermiers locaux peuvent également être une excellente source de semences et de plantes de démarrage biologiques pour votre potager.

6. Plantez des variétés patrimoniales lorsque c’est possible.

Les légumes traditionnels sont des variétés anciennes qui existent depuis bien plus longtemps que toutes les variétés hybrides actuelles, qui ont été sélectionnées pour être plus résistantes aux maladies ou pour durer plus longtemps. Ils présentent de nombreux avantages par rapport aux variétés hybrides modernes, notamment un goût exceptionnel, une meilleure nutrition et le fait qu’ils sont souvent moins chers. Un autre avantage est que vous pouvez conserver vos semences de la récolte de légumes de cette année pour faire pousser des plantes l’année prochaine, ce que vous ne pouvez pas faire avec les variétés hybrides.

7. Utilisez des principes de culture complémentaires dans votre jardin biologique

Dans la nature, certaines combinaisons de plantes fonctionnent particulièrement bien ensemble. Planter des fleurs, des herbes ou d’autres légumes compatibles avec différents légumes peut contribuer à augmenter les rendements, à décourager les insectes, à minimiser les maladies et même à améliorer la saveur de vos légumes. Il existe également quelques combinaisons qu’il vaut mieux éviter.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone