Japon : Des algues pour décontaminer les eaux irradiées

Des scientifiques ont mis au point une algue permettant de réduire la radioactivité jusqu’à 70% dans les eaux irradiées. Un véritable espoir pour les régions touchées par la catastrophe de Fukushima.

Le projet est mené par plusieurs institutions dont la prestigieuse université de Tsukuba. L’équipe a développé une plante aquatique qui absorbe la lumière du soleil et réduit la radioactivité de son environnement. La technologie utilise une propriété des phytoplanctons. Elle permet d’absorber le césium capable de décontaminer les réservoirs, les océans, les lacs ou les champs de riz. Soit toutes étendues d’eau touchées par la fusion des réacteurs de la centrale de Fukushima.

Pendant 14 jours, l’équipe a cultivé plusieurs types d’algues aux capacités d’absorption du césium différentes. 189 espèces ont été testées dans une solution à laquelle des éléments radioactifs avaient été ajoutés. Une fois ces éléments piégés dans les algues, elles sont récupérées par un filtre et incinérées. Trois espèces ont été identifiées pouvant absorber 40% du césium-137 de leur environnement. Le meilleur taux de purification atteint les 70%.

Ces expériences vont être essayées dans des volumes d’eau plus importants. Si les test réussissent, les espaces aquatiques des environs de Fukushima pourraient connaître un nettoyage rapide. Et ce, grâce à des moyens 100% naturels.

 

Retrouvez toute l’actualité internationale du développement durable sur le site de notre partenaire Green et Vert.

Source : shimbun.denki.or.jp

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone