Jardin écolo : j’aménage ma mare

En cette année de la biodiversité, je redécouvre les vertus de la petite mare au fond du jardin.

Zone de fraîcheur grouillante de vie, la mare est un lieu d’observations et de plaisir pour petits et grands. Elle donne une touche authentique et permet de préserver la biodiversité au jardin en fournissant le gîte et le couvert à tout microcosme, elle amuse et passionne les enfants qui ne se lassent pas d’observer ses milliers de petits habitants. Ce point de fraîcheur ponctue un jardin, délimitant naturellement l’espace de jardin végétal et jardin potager. Mais la mare ne se marre pas tous les jours, menacée de disparition par l’urbanisation grandissante. Et si j’en installais une cet été ?

La mare, un jeu d’enfants

Juste besoin d’un bon mode d’emploi et de conseils avisés. J’ai dégoté le manuel « J’aménage ma mare naturelle » par Gilles Leblais, ornithologue et naturaliste, spécialiste des aménagements au jardin et créateur expert de mares de toutes tailles.

Il y a peu de texte mais plein de photos explicites, accompagnées de recommandations, d’astuces et de règles à ne pas négliger, très pédagogique ! Gilles donne également des conseils d’aménagement et d’entretien : comment la nettoyer efficacement, aménager les berges sans nuire à l’environnement végétal et animal, quelles plantes choisir pour attirer insectes, oiseaux et grenouilles…

Je me mare bien !

Bon aller je commence par délimiter l’emplacement à la pelle, prépare la brouette pour porter plus loin la terre extraite et pas de gâchis je m’en sers pour faire un monticule. Et puis j’invite les copains à venir creuser (pas besoin d’aller profond), à plusieurs on se marre bien et ça va plus vite ! L’occasion de se faire un barbecue… Reste plus qu’à lui trouver des habitants, certains viendront y nicher naturellement, moi je mets déjà des poissons dedans pour faire plaisir aux enfants.

Une mare à moins de 200 € !

C’est bien beau tout ça mais ça coûte combien mon petit plaisir au fond du jardin ? Si je suis bricoleur, je m’en tire pour 200 € chez Jardiland, où je trouve d’autres ouvrages sur le sujet, tel « Bassins & jardins d’eau » par Annette Shreiner, illustré par Michèle Trumel (bassin en photo).

Ainsi, du feutre géotextile contre les gravillons et les racines à placer sous la bâche coûte 2,40 € le m2, la bâche de 1 mm d’épaisseur coûte environ 6,90 € le m2 en 6 ou 8 m de large, une pompe Xtra 1600 pour un bassin de 2000 litres coûte 63,50 € et un kit de filtration pour un bassin de 2000 litres coûte 128 €. Reste à le peupler de plantes aquatiques que l’on trouve en rayon à partir de 3,90 € le pot. Pas besoin d’en mettre trop au départ, ça prolifère ensuite : les Acorus odorants vont jusqu’à 1 mètre de haut et font de bonnes cachettes pour les grenouilles, la Jacinthe d’eau mauve flottante est esthétique et le Jonc en spirale de 30 à 40 cm de haut ponctue la vue. On peut y introduire également des petits habitants comme la Carpe Koï (3,90 € pièce) et le Shubunkin similaire au poisson rouge d’aquarium (2,50 € pièce).

Attention !

Mare ou bassin ne rime pas avec piscine, car si le bassin a plutôt une vocation esthétique et décorative, l’eau de piscine doit quant à elle remplir des critères sanitaires plus exigeants afin d’éviter tout risque pour la santé. Donc éviter que les enfants ne plongent dedans.

Par Véronique Geoffroy, www.jemesensbien.fr

« J’aménage ma mare naturelle » par Gilles Leblais, 12 €, Éditions Terre Vivante.
« Bassins & jardins d’eau », Éditions Rustica.
Jardiland : www.jardiland.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone