Jack Bauer flingue le CO2

Interview de Kiefer Sutherland alias Jack Bauer dans la série « 24 »

Le célèbre agent de « 24 H Chrono» nous parle de la super initiative menée par les studios de la Fox sur le plateau de la série- culte. La mission de l’intrépide Jack Bauer est claire: réduire coûte que coûte les émanations de CO2. Une première dans les anales de la télévision. Désormais notre héros ne voit plus rouge quand il pourchasse de vilains terroristes, mais vert ! Normal, il est au volant d’une voiture à moteur hybride !

A quand remonte cette volonté manifeste de la production de « 24 H Chrono » de devenir la première série respectueuse de l’environnement ?
A 2007 ! Nous avons toujours abordé des dossiers très sérieux dans « 24 ». Comme le terrorisme et ses dommages collatéraux. Un jour, au cours d’une réunion avec les pontes de la Fox, nous nous sommes aperçus que l’écologie n’avait jamais vraiment été abordée dans les (més) aventures du super agent Jack Bauer. Et puis, peu à peu l’idée à germé. Pendant des décennies, la nature n’ayant jamais été la priorité des majors, Howard Gordon, qui produit « 24 », ainsi que deux responsables de la Fox, Gary Newman et Dana Walder, ont alors lancé un peu sous le forme d’une boutade: « Et pourquoi, ne deviendrions-nous pas, la première série au monde qui ne rejette pas de CO2 ou très peu durant ses tournages ? ». Le concept était lancé…

Et le message très clair…
Notre ambition était simple. Eduquer les téléspectateurs. Leur prouver que si une grosse machinerie comme « 24 » pouvait ne plus être l’un des « acteurs » de l’effet de serre, eux aussi pouvaient se mettre en question à l’échelle individuelle ! OK, nous ne sommes peut-être que de « doux rêveurs ». Nous savons pertinemment que notre seule action ne permettra pas de tirer un trait définitif sur la pollution qui sature l’air de Los Angeles, mais nous avons l’ambition de servir d’exemple à l’industrie du
Septième art et de la télévision. Plus nous serons nombreux, plus la sensibilisation sera efficace !

Jack Bauer réfléchit à de nouvelles économies d'énergie
Jack Bauer réfléchit à de nouvelles économies d

Cette démarche verte a donc débuté avec la saison 7 de « 24 » encore inédite en France. Pouvez-nous dire plus précisément quels genres d’action vous avez mené pour le bien de la planète ?
Un matin, nous avons vu débarquer sur le plateau de « 24 », des hommes et des femmes équipés de drôles d’engins. Tout aussi impressionnants que ceux de Jack Bauer ! Ils ont « dégainés », des capteurs de déperditions calorifiques, puis des machines qui permettaient de savoir où se situaient les émissions de dioxyde de carbone. La première chose qui a sauté aux yeux de ces éco-techniciens, c’était que le plateau était éclairé par des points lumineux qui consommaient une énergie hallucinante. Ils mettront des jours pour les remplacer par des milliers d’ampoules à basse consommation. Seconde étape : nous nous sommes débarrassés de tous les véhicules polluants dont nous nous servions sur le plateau. Cela va de la voiture qui transportait le cast de la série – elles sont désormais électriques – en passant par les autos que les personnages utilisent dans la série. Maintenant, quand Jack Bauer prend ses ennemis en filature, c’est au volant équipé d’un moteur hybride ! La production a aussi pris la décision de réduire les déplacements en avion. Avant, la question n’était pas d’actualité. Aujourd’hui, il faut vraiment que nous n’ayons pas d’autres alternatives pour emprunter ce moyen de transport, certes rapide, mais très polluant. Vous savez, l’industrie du film est une des plus énergivores qui soit. Ce sont les transports, le département des effets spéciaux et les générateurs qui en sont grandement responsables…

Vous avez déjà des chiffres à nous communiquer et qui montre de manière flagrante que vous avez fait le bon choix ?
Comme nous croyons beaucoup au pouvoir de l’internet, la Fox a crée un site http://gei.newscorp.com qui vous permet de suivre toutes nos actions en matière d’environnement sur le plateau de « 24 ». (Ndlr : D’après ce site, 24 aurait permis une baisse de 43% des émissions de carbone grâce à des pratiques plus écologiques. L’utilisation de véhicules hybrides a fait économiser à la production 5000 litres d’essence. L’équivalent de cinq allers-retours Los Angeles-New York dans une voiture de taille moyenne). C’est une sorte de journal de bord qui démontre que nous sommes très concernés. Il ne s’agit pas d’un plan média mais bel et bien d’un concept qui est entrain de faire des émules. A Hollywood, si tu n’es vert, tu es ringard !

Quand la série 24 diminue ses émissions de CO2 par 2
Quand la série 24 diminue ses émissions de CO2 par 2

D’autres actions à revendiquer ?
Oui, nous avons signé un accord avec le L.A. Department of Water and Power pour leur acheter uniquement de l’énergie en provenance de moyens naturels. Panneaux solaires, éoliennes… Tous nos générateurs de secours fonctionnent désormais grâce à des batteries électriques. Nous avons abandonné les groupes électrogènes à essence ! Bien entendu, nous invitons toutes les sociétés partenaires de ce show, je pense aux équipes chargées du catering (restauration), en passant par les fournisseurs de bois pour nos décors d’agir de la même façon que nous ! Mieux, afin de boucler la boucle, à court terme, je pense même que Jack Bauer sera amené à combattre dans certains épisodes des « terroristes » de l’environnement !

Alerte à la pollution ?
Alerte à la pollution ?

Par contre Kiefer, vous fumez toujours autant ?
(rires) Je sais ! Mais là aussi, croyez-moi, j’essaye de combattre cette vieille habitude ! J’ai bien peur néanmoins d’être irrécupérable !

Propos recueillis par Frank ROUSSEAU à Los Angeles

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone