Les israéliens privés de foie gras

L’Assemblée israélienne pourrait bien voter l’interdiction de la vente de foie gras sur le territoire. La raison ? Les souffrances infligées aux oies et aux canards lors du gavage.

 

Après la Californie en 2012, c’est au tour d’Israël d’interdire la production et la vente de foie gras. Le pays, qui était alors le 4ème plus grand producteur de foie gras au monde, avait déjà interdit le gavage en 2003 sans pour autant interdire la vente de ce pâté tant apprécié.

Brigitte Gothière, porte parole de l’association L214, se réjouie de cette nouvelle disposition : « Nous sommes heureux de voire que certains pays arrivent à aller au delà des intérêts économiques. Et surtout qu’ils prennent en compte la sensibilité des animaux ».

Si vendre est interdit, acheter et se faire livrer le précieux met reste légal. Il aurait été trop compliqué d’interdire aux particulier de commander à distance du foie gras. L’Assemblée a sûrement considérée qu’il s’agirait d’un pourcentage d’acheteur très faible.

Moulard_Duck_Foie_Gras_with_Pickled_Pear« Ce n’est pas la fin mais on va dans le bon sens en tout cas« , affirme Brigitte Gothière. Les habitudes sont effectivement difficiles à chasser. Un sondage organisé par l’association en 2009 montrait que 44% des personnes interrogées souhaitaient faire interdire le gavage. Pourtant, 80% d’entre eux affirmaient qu’ils continueraient d’en manger au Noël suivant.

 

La solution serait alors de désacraliser le produit en arrêtant de l’associer à quelque chose de festif, de luxueux et de raffiné. En réalité, rien ni dans la production ni dans l’aspect du foie gras lui même n’est raffiné.

Autre interrogation soulevée par cette nouvelle loi : pourquoi l’abattage rituel – le fait de ne pas étourdir un animal avant de le tuer – n’est-il pas considéré par l’Etat d’Israël comme un acte à proscrire ?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Barbara Krief

Journaliste pour Le Plus de L'Obs, Barbara Krief continue d'écumer les festivals engagés pour Néoplanète. Retrouvez-la sur Twitter @KriefB.