Tout savoir sur l’isolation thermique !

Une construction mal isolée peut consommer jusqu’à 3 fois plus d’énergie ! Pour éviter de se retrouver avec des coûts énergétiques qui explosent, et pour protéger la planète des émissions de gaz à effet de serre inutiles, il est important d’optimiser son isolation thermique.

Découvrez donc ce qu’est l’isolation thermique, son importance et les différentes solutions pour la rendre plus efficace.

Qu’est-ce que l’isolation thermique ?

L’isolation thermique d’une bâtisse a pour but de créer une enveloppe autour de la structure, pour conserver une température intérieure agréable, sans avoir à consommer d’énergie. Ainsi, il est possible de conserver une température fraîche durant l’été, ou de garder la chaleur durant l’hiver. Ce procédé repose sur l’utilisation de matériaux isolants pour limiter les transferts de chaleur. Le but, à terme, est d’obtenir une construction à énergie positive : c’est la performance thermique.

L’importance de l’isolation thermique

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles il est primordial de bien isoler un bâtiment :

  • Augmenter le confort des habitants : la température est naturellement maintenue à un niveau agréable ;
  • Limiter le gaspillage énergétique : la climatisation et le chauffage dépensent beaucoup d’énergie. Or, une bonne isolation thermique réduit leur utilisation et donc vos factures énergétiques ;
  • Lutter contre le réchauffement climatique : une consommation diminuée signifie également moins d’émission de gaz à effet de serre.

Mesurer la performance de votre isolation thermique

Ici, comme unité de mesure, on utilise la résistance thermique. C’est la capacité de rétention de la chaleur d’un matériau, pour une surface donnée. Elle est exprimée en m² K/W et estimée satisfaisante si le coefficient reste supérieur à 4m² K/W.

Les matériaux isolants

On distingue 5 types de matériaux pour l’isolation thermique :

  • Minéraux : laine de verre ou de roche ;
  • Naturels : chanvre, fibre de bois, laine de mouton, plumes de canard, etc. ;
  • Synthétiques : polystyrène expansé ou extrudé ;
  • Recyclées : ouate de cellulose ou textile recyclé ;
  • Nouvelle génération : béton cellulaire, panneaux isolants, monomur, etc.

Les techniques d’isolation thermique les plus efficaces

L’isolation par l’intérieur
Le matériau isolant est installé dans une cloison de doublage, ou bien une contre-cloison, contre les murs intérieurs et dans les combles. C’est une technique économique et facile à réaliser lors d’une rénovation. Les deux inconvénients de cette solution sont la nécessité de refaire la décoration après les travaux, et une légère perte de surface habitable.

L’isolation par l’extérieur
Dans ce cas, le matériau isolant recouvre les façades et la toiture. Cette solution s’adapte autant aux structures neuves qu’aux rénovations. L’avantage selon l’Ademe, c’est de supprimer la plupart des ponts thermiques sans toucher à la surface habitable. Cette technique a deux inconvénients : vous avez besoin d’une autorisation pour les travaux, et leur coût est assez élevé.

L’isolation répartie
Cette technique se démarque des deux autres, car le matériau isolant est directement intégré dans les murs lors de leur fabrication à partir de blocs ou de parpaings isolants. Le mur devient alors lui-même l’isolant thermique. Cette solution n’est cependant possible que dans le cas de projets de construction complets.

L’isolation thermique d’un édifice est donc un élément important à prendre en compte pour des bénéfices énergétiques et financiers sur le court et long terme !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone