Interdiction de la corrida : revirement en Catalogne ?

Deux mois après avoir interdit la corrida, la Catalogne a décidé de protéger une autre « feria » taurine. De l’hypocrisie ? Non, juste de la politique…

Mercredi 22 septembre, le Parlement régional de Catalogne a approuvé une proposition de loi pour soutenir les correbous. Il s’agit de fêtes taurines typiques de cette région d’Espagne. Elles sont célébrées dans plus d´une soixantaine de villages, notamment à Tarragona, dans la zone des « Terres de l´Ebre ». Comme le soulignent les associations de protection des animaux, les taureaux souffrent dans cette fête même s’ils ne sont pas tués.

Pourquoi alors les autoriser ? Malheureusement, tout est question de politique et de nationalisme car les correbous sont une tradition en Catalogne, là où la corrida est plutôt un symbole de toute l´Espagne. Une manière aussi pour les politiques locaux de se réconcilier avec les amoureux de la feria, après l´interdiction de la corrida.

La proposition de loi pour protéger les correbous a été acceptée par majorité absolue en moins de deux heures. Pas de grands débats comme pour la corrida deux mois auparavant. Résultat : les politiques n’ont pas abordé la question de la souffrance animale.

Le saviez-vous ? Il existe différentes versions de correbous. L’une d’elles laisse en liberté de jeunes taureaux dans les arènes. Plus préoccupant est le « Toro Ensogado » : les gens mettent une corde autour du cou du taureau et le traînent dans les rues. Ou encore le « Toro de Fuego », le plus connu des correbous, dans lequel les gens mettent des feux d´artifices dans ses cornes.

Dans tous les cas, les taureaux courent effrayés autour des gens qui hurlent et rigolent. Selon la loi et les politiques, il n´y a pas de « maltraitance » car l´animal n´est pas tué… Mais regardez la photo quelques secondes. Croyez-vous vraiment que l´animal ne souffre pas ?

Plus d´info :

Adieu à la corrida en Catalogne !
Débat : La corrida dans l´Arène
Exposition « Avec les animaux » respectons les
Une pétition anti-corrida
Christian Laborde : un poète dans l´arène

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone