Une initiative eurocitoyenne contre la vivisection animale

La vivisection des animaux est encore l’outil de prédilection des laboratoires. L’initiative citoyenne européenne « Stop vivisection » sera présentée au Parlement mercredi 26 juin.  Eclairage.

Plusieurs actions de sensibilisation à la vivisection sont régulièrement lancées à travers la France par le collectif de défense des animaux International Campaigns. Cette fois-ci, c’est à l’échelle européenne qu’a lieu l’événement puisqu’il est organisé par plusieurs eurodéputés.

Cette initiative vise à remplacer la directive européenne qui interdit le recours à l’expérimentation animale pour la recherche biomédicale et la toxicologie humaine. De plus en plus de chercheurs et médecins montrent qu’aucune espèce animale n’est un modèle biologique fiable pour une autre. Les tests sur les animaux sont donc sans valeur et sans intérêt pour l’homme !

En plus, il existe parallèlement, des centaines de méthodes fiables, sans recours aux tests sur des animaux, pour évaluer la toxicité des substances chimiques pour l’homme. Bilan : la règlementation qui impose les tests sur des animaux est obsolète.

NB: Une initiative citoyenne européenne n’est pas une pétition. Elle a valeur contraignante si elle réunit un million de signatures en en an. « Stop Vivisection » a déjà réuni plus de 360.000 signatures !

Infos pratiques

La conférence aura lieu le mercredi 26 juin 2013, de 15h à 18h au Parlement européen, à Bruxelles.

Elle s’intitule : « Initiative citoyenne européenne STOP VIVISECTION: des citoyens, des associations et des parlementaires pour la défense de la santé humaine et pour le respect des animaux ».

Au programme :

– introduction par Fabrizia Pratesi, pour le comité organisateur de « Stop Vivisection »

– exposé de Claude Reiss, chercheur, biologiste, ancien directeur de recherche au CNRS, président d’Antidote Europe

– exposé d’André Ménache, vétérinaire, directeur d’Antidote Europe

– exposé de Candida Nastrucci, chercheur, membre d’Equivita

– exposé de Nuria Querol i Vinas, biologiste, membre de GEHVA et InterNICHE

– discours retransmis par vidéo de l’essayiste américain Jeremy Rifkin, spécialiste de prospective (économique et scientifique)

– discours retransmis par vidéo de Gianni Tamino, professeur de biologie à l’Université de Padoue, président d’Equivita

– témoignages d’associations de différents pays impliquées dans la collecte de signatures

Attention : l’invitation à cette conférence est ouverte à tous mais sur inscription préalable seulement. L’inscription est à faire sur le site: http://www.stopvivisection.eu/en/content/registration-conference-stop-vivisection-26th-june-1500-1800-european-parliament-bruxelles

NB: Samedi 29 juin, le collectif Fermons le CEDS organise une  grande chaîne humaine à Dijon afin de faire connaître les activités ignobles du CEDS aux dijonnais. Il s’agit d’un élevage de chiens Beagle et Labrador destinés à la vivisection.

Si vous souhaitez les aider, il vous suffit de vous inscrire et confirmer votre venue via ce lien Doodle : http://www.doodle.com/gqe83szhf77t6z6k$  en précisant votre prénom, la 1ère lettre de votre nom et votre département.

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Mathilde Samama, étudiante en dernière année à Sciences PO, en Master Développement Durable.