« Toutes les idées géniales qu’on a piquées à la nature »

toutes les idées natureNous avons envie de partager un vrai coup de cœur pour un livre très ludique,  Toutes les idées géniales qu’on a piquées à la nature, basé sur des concepts créés par l’Homme mais totalement inspirés de la nature, écoutez…

Toutes-les-idees-geniales-qu-on-a-piquees-a-la-nature-

 

 

 

Version écrite de la chronique

Ce petit livre d’Anne Jankéliowitch, illustré par Roland Garrigue, édité chez Delachaux et Niestlé recense une centaine d’inventions « piquées » à la nature. Cela fait des siècles que les hommes s’inspirent de la Nature. On connait tous par exemple la fermeture Velcro inspirée de la bardane, cette plante piquante dont les graines s’accrochent aux vêtements. Mais saviez-vous que le fil de fer barbelé vient du cactus et le piolet d’alpiniste, du pic-vert, cet oiseau qui martèle les troncs d’arbres pour y trouver de la nourriture ? A l’origine les manches des piolets étaient tout droits, désormais ils sont tordus car Franco Lodato, un designer italien, a reproduit le bec d’un pic-vert en donnant au piolet un manche courbé et une lame inclinée, bien plus efficace pour prendre appui sur la roche.

Un autre exemple est révélateur: l’avion.

C’est l’un des exemples phares, inspiré de l’oiseau. Au-delà du concept même, d’autres particularités pour différents types d’avion nous viennent de la Nature. Les ailettes des avions de ligne, les winglets, sont copiées sur les plumes orientables des grands rapaces. Merci dame Nature car ce principe permet 3 à 5% d’économie sur le carburant. Les oiseaux ont toujours passionné les hommes et pour concevoir le train au Japon, des ingénieurs se sont intéressés au vol du hibou, exceptionnellement silencieux grâce à des plumes dentelées qui atténuent le bruit.

Autre animal particulièrement inspirant : l’araignée

En effet, elle produit une soie cinq fois plus solide que l’acier et aujourd’hui encore nous sommes incapables d’en fabriquer une plus robuste… Respect! Les fourmis sont aussi extraordinaires et nous ont soufflé l’idée des maisons passives qui se contentent de la chaleur du soleil et de la chaleur des habitants. Quant au lotus sacré, qui reste toujours impeccable grâce à un système ultra sophistiqué, l’hydrophobicité, il nous a donné « l’effet lotus » de surfaces dans nos salles de bain, par exemple, qui s’auto-nettoient et restent toujours brillantes. Plus besoin de faire le ménage, merci le lotus !

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce lundi 9 décembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.