Huile de palme : l’alliance des industriels français

Des industriels de l’agroalimentaire créent une Alliance française pour une huile de palme durable. A quoi cela va-t-il nous servir?

Huile-de-palme-l-alliance-des-industriels-francais-

 

 

Version écrite de la chronique

Depuis l’amendement « Nutella » proposé par Jean-Louis Roumegas un député d’Europe Ecologie les Verts – l’huile de palme fait débat. En 2012, les écologistes demandaient une augmentation de 300% de la taxe sur la fameuse huile. Cette mesure, qui aurait pu rapporter près de 40 millions d’euros, n’a pas été mise en place, mais pour autant l’huile continue de faire tâche ! Pour trouver une solution, six entreprises de l’agroalimentaire et trois organisations professionnelles, comme Ferrero, Nestlé, Unilever, etc. ont décidé de créer une Alliance.

Cette dernière s’engage à utiliser, d’ici 2015, une huile de palme qui répond aux critères fixés par la RSPO ou en anglais la Round Table on Sustainable Oil, une organisation qui réunit des producteurs, des distributeurs d’huile de palme, mais aussi des scientifiques et des ONG. Depuis 2011, cette organisation sert plus ou moins de référence puisqu’elle délivre un label qui garantit des cultures respectueuses de l’environnement. Et en matière d’huile de palme, ce n’est pas du luxe. Au-delà des graves problèmes de déforestation, les espaces naturels qui abritent une précieuse biodiversité sont en danger. Pire encore, les populations qui vivaient dans ces forêts ont dû fuir.

Ce label garantit-il réellement une production responsable et un produit sain ?

Pas vraiment. Malheureusement le label RSPO est réputé pour être un peu laxiste. Presque 15% de l’huile de palme produite est certifiée durable mais la réalité est différente. Marc Toussaint, le porte-parole de l’Alliance, précise d’ailleurs que « le système est perfectible, l’Alliance œuvre pour que la RSPO soit plus stricte ». Ce n’est pas tout, ils veulent aussi promouvoir cette huile certifiée auprès des PME pour pouvoir mettre en place un « système de traçabilité » performant.  C’est peut-être une goutte d’huile dans l’océan agroalimentaire, mais c’est déjà ça !

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce jeudi 5 septembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.