L’hormone spéciale Saint Valentin

Des neurologues allemands ont récemment fait une découverte qui tombe à pic pour aujourd’hui. L’ocytocine, hormone responsable de l’attachement affectif et de la socialisation, voit son taux grimper lorsqu’on tombe amoureux. Mieux, cette hormone naturellement produite par le cerveau permettrait de doper la fidélité des hommes.

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2013/02/La-cle-de-la-fidelite-124082141.mp3|titles=La-cle-de-la-fidelite]

©anyfantakiProduite par l’hypothalamus -petite glande perdue au milieu du cerveau qui régule l’appétit et la sexualité – l’ocytocine jouerait le rôle de philtre d’amour.  Pour en avoir le cœur net, des chercheurs de l’Université de Bonn se sont attelés à mettre au point un spray nasal qui renferme de l’ocytocine. Après l’avoir administré à 57 hommes, ils leur ont fait rencontrer une femme séduisante qui n’était pas la leur. Résultat : ceux qui ont reçu pschitt sont restés à distance. Les autres se sont rapprochés. Forts de leur innovation et de sa vérification scientifique, les neurologues allemands sont formels : l’ocytocine renforce la fidélité des hommes et favorise, à long terme, l’endogamie.

Un câlin et ça repart©melaclaro

Sans aller jusqu’à pulvériser son partenaire du « spray boosteur de fidélité », The Journal of Neuroscience rappelle que les bisous, les massages et les caresses dopent naturellement le taux d’ocytocine. Encore faut-il avoir un partenaire… Si ce n’est pas le cas, sachez qu’il existe désormais sur cette planète des bars à câlins.

A Tokyo par exemple, vous pouvez vous rendre au Soineya Cuddle Café et pour 10 euros recevoir un chaste câlin dans les bras d’une fille. Pour la même somme, le client peut également dormir la tête sur les cuisses de la belle. Ce genre de bar n’existe pas qu’au Japon. A New York, Colleen et Jacqueline câlinent les gens pour 45 euros de l’heure. Les deux femmes ont même leur site internet où elles font la promotion du câlin, chaste on le rappelle. Enfin, chez nos voisins anglais, à Londres, il existe des centres où les gens apprennent à se câliner, à se frôler les épaules, les doigts, les pieds…avant le câlin final, tous au sol imbriqués. Quid de ce type d’expériences chez nous en France ? Affaire à suivre.

Cette chronique « Bonne Nouvelle » a été diffusée le jeudi 14 février 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet. 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.