Guatemala : les Mayas menacés par l’industrie pétrolière

Une entreprise pétrolière peut-elle financer une exposition sur les Mayas alors qu’elle détruit leurs terres et leur culture ? Mécène de l’exposition « Mayas, de l’aube au crépuscule » qui a débuté le 21 juin au Quai Branly à Paris, Perenco est pointée du doigt par le Collectif Guatemala. La cause ? Ses pratiques polluantes et dévastatrices dans le département de Péten, au Nord du pays.

Militarisation, risque d’expulsion, climat de peur, destruction de la faune et de la flore… Le renouvellement du contrat d’exploitation de l’entreprise pétrolière Perenco, dans le Parc National Laguna del Tigre, n’est pas sans conséquence.

Depuis 1985, date de son installation, la société franco-anglaise est accusée de jouer de trafic d’influence et de corruption pour justifier son implantation dans un espace naturel protégé, plus grande zone humide d’Amérique Centrale.

Le renouvellement de son contrat en juillet 2010, voté dans des circonstances troubles et ce contre l’avis du ministre de l’Environnment, n’a fait l’objet d’aucune étude, notamment sur les impacts environnementaux de son activité. Un état de fait que dénonce le Collectif Guatemala, une association qui cherche à informer le public français sur la situation politique et sociale au Guatemala, dans son rapport « Perenco, exploiter le pétrole coûte que coûte ». Le collectif lutte aussi pour plus de justice et de démocratie sur place.

Rencontre avec Cynthia Benoist, auteure du rapport et coordinatrice terrain du Collectif Guatemala.

Pourquoi Perenco est mis en cause.

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2011/06/Perenco.mp3|titles=Perenco]

Les impacts de son activité sur l’environnement…

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2011/06/Impact-sur-lenvironnement.mp3|titles=Impact sur l’environnement]
… et sur les populations locales.

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2011/06/Les-populations-locales.mp3|titles=Les populations locales]

Vous pouvez agir !

Le collectif Guatemala recherche des co-financements pour la production de son film documentaire. Aidez-les à dénoncer les conséquences des activités de l’entreprise de pétrole Perenco au Guatemala ! Envoyez un courrier avec vos coordonnées et un chèque du montant de votre choix à : Collectif Guatemala – 21 ter rue Voltaire – 75011 Paris.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone