Trois glaces veganes pour se rafraîchir cet été

Blue MoonGlace lune bleue

Une saveur mystérieuse, une tradition immuable…
Le goût et la composition de la lune bleue reste toujours un objet de débats. Certains assurent qu’elle a une saveur de chewing-gum, d’autres de marshmallows. Pour moi, elle rappelle certains petits déjeuners au goût fruité que j’appréciais beaucoup. Le seul point sur lequel tout le monde s’accorde est que cette glace doit impérativement être d’un bleu vif venu d’un autre monde. C’est une teinte brillante et joyeuse que les enfants adorent et que les adultes n’oublient pas si facilement. Sautez sur l’occasion, laissez les enfants envahir la cuisine et vous aider à récolter les petits anneaux bleus des céréales !

Ingrédients (pour 1 litre de glace)
– 3 tasses de lait végétal
– 2 tasses de céréales
« Froot Loops »
– ⅔ tasse de sucre blanc
– 2 cs d’arrow-root
– ¼ cc de sel
– ½ cc d’extrait de vanille

Préparation
Dans une casserole, faire chauffer à feu moyen le lait végétal et les céréales. Porter le mélange à ébullition, éteindre le feu et couvrir la casserole. Laisser le lait infuser durant 1 heure environ ; les céréales vont devenir molles et le liquide va prendre une couleur bleue. Verser le mélange dans le bol d’un robot ménager et le mixer soigneusement avant de le passer à la passoire pour ne garder que le liquide. Remettre celui-ci dans la casserole, ajouter le sucre, l’arrow-root et le sel et fouetter vigoureusement en veillant à ce qu’il n’y ait pas de grumeaux. Porter à ébullition en remuant de temps en temps puis laisser cuire 1 minute supplémentaire. Ôter du feu, ajouter la vanille et laisser refroidir à température ambiante avant de placer le mélange au réfrigérateur. Laisser reposer au moins 3 heures pour qu’il refroidisse uniformément. Verser le mélange dans une sorbetière et tourner en glace en suivant les instructions du fabricant. Transvaser la glace dans un récipient hermétique et laisser reposer au congélateur durant au moins 3 heures avant de servir.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

A l'issue de sa prépa bio au Lycée Chaptal, à Paris, Arnaud intègre l’Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse (ENSAT). Avant de rejoindre Néoplanète, il a fait ses premières armes de journaliste à Ça m’intéresse et Science&Vie Junior.