Trois glaces veganes pour se rafraîchir cet été

Buttery PopcornGlace au pop-corn

Le popcorn… son goût salé et beurré le rend si addictif qu’il est impossible d’y résister. Ses saveurs semblent peu évidentes à transposer en glace mais c’est l’une des recettes que vous devez absolument tester. Sucré-salé, avec une pointe de caramel apportée par la cassonade, ce dessert est un délice que vous ne trouverez jamais chez votre marchand de glace.

Ingrédients (pour 1 litre de glace)
– ½ tasse de grains pour
popcorn
– 2 ½ tasse de lait végétal
– ⅓ tasse de sucre
– ⅓ tasse de cassonade
– ½ cc de levure nutritionnelle
– ½ cc de sel
– ½ tasse de margarine végétale, fondue

Préparation
Déposer les grains de popcorn dans un sachet en papier de taille moyenne (en cas de doute, répartir les grains dans deux sachets). Fermer le ou les sachets et les placer au micro-ondes. Utiliser la fonction « popcorn » si possible, ou régler la minuterie sur 3 ½ minutes à pleine puissance. Lorsque les grains ont éclaté, retirer les sachets du micro-ondes et les ouvrir prudemment en veillant à garder les mains et le visage hors de portée de la vapeur qui peut être très douloureuse. Écarter tous les grains encore entiers. Déposer le popcorn dans le bol d’un robot ménager, ajouter le lait, les sucres, la levure nutritionnelle et le sel, et mixer soigneusement durant 2 à 3 minutes, jusqu’à obtention d’un mélange lisse. Sans cesser de mixer, ajouter la margarine fondue en filet, comme pour la sauce à salade, afin de l’émulsionner au mélange. Passer celui-ci dans une fine passoire afin d’assurer la texture la plus fine possible. Laisser refroidir le mélange durant au moins 1 heure au réfrigérateur avant de le tourner en glace en respectant les consignes du fabricant. Transvaser la glace dans un récipient hermétique et laisser prendre durant au moins 3 heures au congélateur avant de servir.

Encore faim ? Voguez vers la « lune bleue », en page 3.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

A l'issue de sa prépa bio au Lycée Chaptal, à Paris, Arnaud intègre l’Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse (ENSAT). Avant de rejoindre Néoplanète, il a fait ses premières armes de journaliste à Ça m’intéresse et Science&Vie Junior.