Génocide canin en Roumanie

Stray_dogs_crosswalk-wikipediaIl y a moins d’un mois, la Cour Constitutionnelle de Roumanie a entériné une loi autorisant les services publics à euthanasier les chiens errants de Bucarest. Malgré l’opposition de quelques élus et de la population, le massacre continue sous les ordres du président Traian Basescu.

Depuis la mort d’un enfant de 4 ans, attaqué par une meute de chiens alors qu’il jouait seul dans la rue avec son frère de 6 ans, Traian Basescu, président de la Roumanie, attaquent les associations de défense des animaux avec et d’autres hommes politiques du pays. Alors maire de Bucarest, l’actuel président du pays avait mis en place une campagne d’extermination des chiens errants. Aujourd’hui, il persiste avec une loi pour l’euthanasie de ces bêtes : votée à 233 voies contre 23 et abrogée par la Cour Constitutionnelle roumaine, celle-ci a déjà été mise en application par les services publics.

Ils sont prés de 40.000 chiens à vivre dans les rues de Bucarest, un problème qui date des années 80

L’ancien dictateur Nicolae Ceausescu avait fait raser des quartiers de maisons individuels avec jardins pour construire des tours. Obligés de se séparer de leurs chiens, les maîtres ont continuer à nourrir leurs animaux domiciliés dans la rue.

D’abord capturés puis enfermés, les chiens ont 15 jours pour être adoptés avant d’être euthanasiés. Un processus dont les associations ont du mal à croire puisque l’euthanasie est un procédé qui coûte cher. Les représentants pensent savoir que l’État pourrait utiliser des électrocutions, le monoxyde de carbone ou encore empoisonnement pour faire des économies.

Les associations qui avaient appelé les Roumains à manifester dans les rues de Bucarest ont reçu des renforts de poids

Mickey Rourke, Pamela Anderson ou encore Brigitte Bardot ont pris part à la bataille. Mickey Rourke a d’ores et déjà entamé la construction d’un refuge pour chien à Bucarest en ayant investit 250.000 dollars de sa poche. Avec un coût de 1,5 millions de dollars et une taille d’un terrain de football, le « Wild Dogs of Romania Sanctuary » sortira de terre dans les quartiers sud de la capitale. Brigitte Bardot, par le biais de sa fondation, s’est adressé par une lettre ouverte au président de la Roumanie et rapatrie ces chiens vers la France.

Pour découvrir la lettre de Brigitte Bardot à Traian Basescu, rendez vous en page 2. 

La chasse aux chiens dans les rues de Bucarest (Une vidéo France TV Info)

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Suite à l'obtention de son DUT dans le commerce en 2008, il prend une année sabbatique qui l’emmène sur les routes des Etats-Unis, de l'Angleterre et de l'Italie. Après une courte carrière dans le commerce il décide de changer de voie et entame des études de journalisme radio à Paris.