Genève complètement panda !

Le 2 septembre, pour souffler en beauté ses 50 bougies, le WWF-Suisse va accueillir 1600 pandas en papier mâché. Après avoir parcouru une quinzaine de villes françaises, ces grosses boules de papier bicolore vont envahir la Rotonde du Mont-Blanc à Genève.

Pourquoi 1600 pandas ? Car c’est précisément le nombre de pandas qu’il reste en liberté dans le monde. Connu pour être l’emblème du WWF, cet animal est en effet une espèce menacée, exemple d’une biodiversité en péril.

Après avoir voyagé en France, les 1600 pandas factices gagneront la terre helvète, berceau du WWF international. « C’est un symbole assez fort d’aller en Suisse, dans une ville francophone, explique Marine Reboul, chargée de projet événementiel au WWF-France. Les sculptures seront disposées sur environ 1200 mètres carrés, face au lac. Ainsi, les passants pourront être surpris de voir un tel espace envahi, avant de se rendre compte que finalement ça ne représente rien considérant le faible nombre de pandas présents. »

Avec un tel évènement, le WWF-France souhaite sensibiliser les citoyens, mais aussi les divertir. « C’est une accroche sympathique pour les enfants », précise Marine Reboul. Ces adorables créations, imaginées par l’artiste Paul Granjon et conçues en Thaïlande avec quelques familles, seront entourées de bénévoles et salariés de l’organisation afin de mieux faire connaître le WWF. A la fin de la journée, elles s’évanouiront dans la nature pour laisser place à d’autres pandas, virtuels cette fois-ci. En effet, en collaboration avec La Poste Suisse, le WWF-Suisse s’apprête à lancer un grand concours « à la recherche du panda perdu ».

Après avoir téléchargé sur Iphone (seulement) l’application gratuite Panda Quest, le grand public sera invité à se rendre à proximité des offices postaux suisses afin d’y retrouver des pandas dissimulés dans une réalité augmentée. Comment ça marche ? Sur l’écran de son téléphone, le participant au concours retrouvera la version virtuelle de ce qu’il aura, physiquement, face à lui, avec quelques pandas en plus, non présents dans la réalité. Chaque animal retrouvé représentera un don de 100 francs (88 euros) réalisé par La Poste Suisse en faveur d’un projet de protection de la nature soutenu par le WWF. Pour les participants, un voyage pour quatre personnes est à gagner sur tirage au sort.

Et pour ceux qui s’en inquiétaient, les pandas en papier mâché n’ont pas vraiment disparus. Ils seront en France au mois d’avril 2012 pour une exposition à Neuilly sur Seine. Et pourquoi pas un peu plus tard dans la ville d’Arles.

Photos : Frédéric Boehli

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Après des études de journalisme à Paris et Dublin, Julie s'est lancée comme correspondante pour des sites d'informations québécois, couvrant l'actualité française. En 2013, elle revient sur les bancs de Néoplanète, qu'elle avait déjà arpentés quelques années plus tôt. En parallèle, elle cultive son blog, consacré au voyage.