Brice Lalonde, l’homme clé de Rio+20

Quelles sont les priorités de Rio+20 ?

Avoir une vue d’ensemble sur des questions comme la réduction des inégalités ou la lutte contre la pauvreté, sans détruire la planète. C’est l’invention d’une économie nouvelle. Dans toutes ces conférences internationales, il y a souvent du bavardage. Par conséquent, il faut du concret : comment avoir une agriculture plus performante qui n’utilise pas plus d’eau, plus d’énergie ou plus de terre ? Comment vivre mieux en ville ?… Les objectifs sont d’aider les plus pauvres, mais aussi de diminuer la consommation des plus riches, pour obtenir une empreinte écologique plus légère. Il faut absolument prendre le virage de ce qu’on appelle le développement durable. On en parle beaucoup, mais on ne le fait pas suffisamment. Donc, agissons ensemble.

Comment faire pour que Rio+20 ne déçoive pas comme Durban ?

Je compte sur vous ! Il faut faire pression sur les gouvernements, et les médias vont jouer un rôle très important. En clair, il ne faut pas attendre d’une conférence que, tout d’un coup, une magnifique pomme tombe du pommier. Il faut se bagarrer. Chaque citoyen peut aussi faire pression localement sur son maire ou son président de région. Il faut croire de nouveau à l’action collective, à la vision politique, mais au sens le plus noble du terme.

Quel message adresseriez-vous à notre président de la République ?

S’il veut laisser une trace dans l’histoire, il faut qu’il s’engage pour essayer de résoudre les problèmes du monde, tout en réglant les nôtres. Nous jouons un rôle assez important sur la scène internationale. La taxe sur les transactions financières est une proposition qui a été portée par Nicolas Sarkozy. Je ne suis pas sûr qu’on l’emporte tout de suite, mais au moins, il y a une bataille. De la même façon, la commission Stiglitz, pour une comptabilité différente de l’économie, a été défendue par la France. Notre pays demande aussi à ce que l’on crée une agence internationale de l’environnement.

Extrait de Néoplanète n°30.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone