Gaz de schiste, Fessenheim… François Hollande ouvre la conférence environnementale

Le président de la République a ouvert la conférence environnementale ce matin. Extraits de son discours.

François Hollande ouvre la conférence environnementale« La conférence sera un rendez-vous annuel et une façon d’ajuster les moyens aux objectifs. Tous les territoires seront associés à la transition écologique, la discussion sera ouverte aux parlementaires, il s’agira pour le Premier ministre de s’engager sur des priorités, des moyens et un calendrier. L’enjeu est de faire de la France la nation de l’excellence environnementale. »

« Je proposerai un système d’inclusion carbone à nos partenaires économiques, il ne faut pas confondre protectionnisme et protection de la planète. L’exigence environnementale est un atout pour l’emploi: l’économie verte, l’économie sociale et solidaire, le développement des éco-technologies… »

« La transition énergétique c’est aussi la diversification des sources d’approvisionnement. La part du nucléaire dans la production d’életricité sera ramenée de 75% à 50% d’ici à 2025. La centrale de Fessenheim sera fermée à la fin de l’année 2016 dans des conditions permettant la préservation de tous les emplois. »

« Il est urgent d’engager une véritable politique du renouvelable en France. »

« Les arguments économiques existent, mais soyons clairs, dans l’état actuel de nos connaissances, personne ne peut affirmer que l’exploitation par fracturation hydraulique est exempte de risques lourds pour la santé et l’environnement, c’est pourquoi j’ai demandé à Delphine Batho de rejeter les sept permis. Telle sera ma position concernant l’exploration et l’exploitation des gaz et huiles de schiste durant le quinquennat. »

« La banque publique d’investissement sera la banque de la transition écologique. Il faudra taxer moins le travail et plus la pollution, les attaques à l’environnement. Je souhaite que sur tous les produits nous puissions avoir une incitation sur la base du bonus malus. Le prix du carbone doit s’inscrire dans cette croissance verte à condition d’en faire une condition pour les économies développées. »

« Certaines mesures doivent être engagées dès le lendemain de la conférence: tarification progressive de l’énergie, relance des filières éolienne et photovoltaïque, rénovation des logements… Une loi de programmation de la transition énergétique sera présentée au Parlement avant la fin 2013. »

« L’environnement n’est pas séparable du redressement productif, de la réduction des inégalités. La transition que je propose est un choix de développement, une conception du monde. »

 

Audrey Chauvet

 

Toute l’actualité environnementale au quotidien dans la rubrique Planète de 20minutes.fr : www.20minutes.fr/planete

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone