Gaz à effet de serre: l’UE s’engage (enfin) à réduire ses émissions

Les pays de l’Union européenne se sont mis d’accord pour réduire d’au moins 40% les émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’UE d’ici à 2030, par rapport à 1990.

pixabay

« Un pas très important a été franchi aujourd’hui sur la route de Paris-Climat », s’est félicitée Ségolène Royal, la ministre de l’Ecologie. « L’Europe a pris ses responsabilités. Elle peut entraîner le reste du monde », a-t-elle affirmé. Les ministres des Vingt-Huit se sont mis d’accord sur « la liste de toutes les actions concrètes et de tous les secteurs économiques concernés par cet effort », a-t-elle ajouté. Parmi les secteurs à surveiller, on compte les secteurs industriels et énergétiques mais aussi l’agriculture, la forêt, et les déchets.

En 2009, ces mêmes gouvernements s’étaient fixés l’objectif de contenir l’élévation de la température mondiale à 2°C d’ici la fin du siècle.

L’UE est responsable de 9% des émissions mondiales de GES. Les Etats-Unis, qui représentent 12% des émissions, ont annoncé leur intention de les réduire de 26 à 28% en 2025 par rapport à leur niveau de 2005. La Chine, plus grand pays pollueur avec 25% des émissions, promet de les stabiliser d’ici 2030.

Quelques chiffres à rappeler sur les GES dans l’UE :

    • L’Allemagne est le premier pays européen émetteur de GES, avec 19,9 % des émissions. La France est 3ème derrière le Royaume-Uni, avec 11,2 %.
    • Les citoyens du Luxembourg sont les plus gros pollueurs d’Europe, avec 23,7 tonnes de GES rejetées par an et par habitant. Ils sont presque trois fois plus gourmands que les Français, qui émettent de 8 tonnes.
    • Depuis 1990, les émissions de GES sont en constante baisse dans l’UE, avec une diminution de près de 20% en 20 ans.

(statistiques: developpement-durable.gouv.fr)

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Apprentie journaliste à l'Université de Liège en Belgique, amoureuse des chats, experte en rien mais passionnée par tout. Soucieuse de l'environnement, elle a posé ses valises chez Néoplanète.